Mairie de la CVI : Silence, on détourne les allocations familiales !

Décidément, cette mairie n’en finira pas de parler d’elle. Après les scandales fonciers dont beaucoup sont devant la justice, voilà qu’un autre scandale vient d’être mis à nu. Le détournement des allocations familiales (enfants et mariages), qui doivent être versées à l’INPS. Elles s’élèveraient à quarante (40) millions de nos francs et intéresseraient les premiers responsables de la mairie. ” Toutes nos tentatives pour rencontrer le maire ou son adjoint pour bien éclaircir la situation ont été vaines. Aujourd’hui, nous demandons à ce que le personnel contractuel de la mairie soit mis dans ses droits “, a souligné Ladji Synayoko, secrétaire général de la section commune VI du syndicat national des travailleurs des Collectivités Territoriales du Mali.
En effet dans une lettre en date du 24/8/2016 relative au non-paiement des allocations familiales, avec ampliation aux 45 élus communaux, bureau national SYNTRACT, Gouvernorat du District, à l’Inspection du Travail, au contrôle financier et à la perception, le personnel contractuel de ladite mairie avait constaté avec amertume un retard de paiement dans leurs allocations familiales, depuis 11 mois. “Nous estimons que les agents fonctionnaires et contractuels sont égaux en droit. Au moment où les fonctionnaires continuent de percevoir leurs allocations, les contractuels sont lésés dans leurs droits “, ajouta-t-il. Face à cette situation et malgré de nombreuses sollicitations de la part des bénéficiaires et des explications fournies par l’INPS pour une solution définitive à ce manquement, le problème demeure.
Aujourd’hui, la question que les contractuels se posent est de savoir : où va l’argent perçu sur leur salaire et qui était destiné à l’INPS ? En attendant d’avoir une réponse à cette question, tous les regards sont tournés vers le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et la Réforme de l’Etat afin que justice soit.

Kissima DIARRA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here