Section RPM de Sikasso : La risée

70

Au  lieu de tirer les leçons de ce qui n’a pas marché le 20 novembre au sein de la section RPM de Sikasso, l’heure est à la charge. Ce qui n’a pas été dit à temps opportun est en train d’être livré à tout venant de la capitale avec le dessein de faire sortir du gouvernement le secrétaire général Ousmane. Originaire de Fourou, résident sikassois, ce frère de Fagnanaman Koné, à qui les lieutenants de Tangara en veulent, aura pour seul tort de mettre en pratique une décision collective et surtout une demande des notabilités. Ceci pour la stabilité dans la commune. Les autochtones se plaignent de la gestion du patrimoine foncier.

Malgré les menaces proférées à son endroit, Ousmane a écarté le mentor , la sève nourricière de certains militants du parti. Homme de main du maire sortant ,le non moins secrétaire général adjoint de la section RPM et ces cadres qui salissent leur ségal sont ils de vrais militants ?

La question mérite d’être posée, quand c’est un cadre de conception de son état, secrétaire administratif de surcroit , censé faire preuve de beaucoup de discrétion et  qui dit avoir étudié la politique qui dénigre voire qui fait de la délation. Que gagne le RPM dans cette diatribe ?

 

Le président de la République SEM IBK, n’est pas aussi naïf pour se débarrasser d’un cadre avec qui il a travaillé et dont il connait la valeur et le travail qu’il fait. Ce qui doit prévaloir au sein de la section RPM de Sikasso, c’est avant tout de comprendre que le linge sale se lave en famille, que la manipulation ne sert à rien. L’heure doit être au ressaisissement , à l’union et à la cohésion dans ce vivier électoral qu’est Sikasso. Ousmane Koné aura fait de son mieux pour gagner au moins 13 conseillers sur les 45. Il ne saurait porter le chapeau de ce résultat. Pourquoi ses détracteurs ne parlent pas des consignes de vote données par des ténors de la section contre Davion. Alors qu’ils arrêtent !

Sinaly 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here