Baromètre de Conjecture des Entreprises au Mali: Le CNPM présente l’édition 2016

Le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a procédé, le jeudi 1er décembre 2016, à la présentation de l’édition 2016 du baromètre de conjecture des entreprises au Mali. C’était au siège du Patronat sous la présidence du ministre de la promotion de l’investissement et du secteur privé, Koninba Sidibé, en présence du vice-président du CNPM, Seydou Mamadou Coulibaly.

Présenté par le consultant Daha Tidiane Ba, ce baromètre de conjecture des entreprises de 40 pages présente les perceptions des responsables d’entreprises et surtout le climat dans lequel les affaires évoluent au Mali. Dans l’édition de cette année, les informations ont été collectées auprès de 153 dirigeants d’entreprises entre mai et août 2016. Ledit baromètre est comme une base de travail, un document de référence pour assoir des analyses, de proposer en vue d’améliorer le climat des affaires. Au dire du vice-président du CNPM, le baromètre de conjoncture des entreprises du Mali est un outil de plaidoyer mis à disposition par le patronat pour non seulement mieux appréhender mais aussi de faire une comparaison d’année en année de la situation économique du pays.

Il a expliqué que le baromètre s’est révélé un indicateur essentiel et unique de suivi de l’évolution de la conjoncture nationale et de l’activité des entreprises au Mali. Ainsi, il a souligné que l’édition de cette année a permis de dresser plusieurs constats. En ce sens, il dira qu’ils ont constaté que les entreprises maliennes s’attendent à un climat des affaires plus favorables au développement et à l’épanouissement de leurs activités. Et qu’elles sont nombreuses à exprimer leur insatisfaction en ce qui concerne : l’état des infrastructures de base ; les coûts de facteurs de production qui ne sont pas adaptés à leurs moyens ; la dégradation dans la dynamique concurrentielle sur leurs marchés principaux et la non fiabilité des structures de régulation.

Selon le vice-président face à ces constats le CNPM invite les autorités à réfléchir davantage sur les orientations politiques envisageables pour un environnement des affaires propice à un Mali émergent. De même, le patronat espère voir des signes positifs de ces changements en 2017. Pour lui, ces nouvelles orientations permettront sans aucun doute de dynamiser le secteur privé malien et de doter l’économie de base solides gages d’une croissance soutenue. Le ministre Koninba Sidibé a salué cette initiative très important du CNPM et les a encouragé à poursuivre sur cette voie. Plus loin, il a expliqué la nécessité de mesurer le sentiment que les hommes d’affaires ont autour de l’affaire du fait que c’est cela qui est le premier indicateur quand à leurs volontés d’investir ou de poursuivre leurs affaires.

Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here