À fleur de vérité : Je l’aime à mourir !

La méchanceté cuit à l’étouffée certaines personnes. Lesquelles qualifient mon cousin de Bourama le gros malin. Est-ce qu’un gros malin peut marquer contre son camp ? Plausible. C’est peut-être pour cette raison que l’on appelle mon cousin «yabé Bourama». Ses partisans ont du mal à se reconnaître en lui.

Est-ce possible qu’un gros malin puisse se faire élire à plus de 77% par des individus lucides ? Plausible, dans un état d’inconscience collective. Doit-on pour autant qualifier mon cousin adoré de gros malin ? Non. Un gros malin ne penserait pas à s’acheter un avion pour son confort personnel, en ignorant la misère ambiante.

Arrêtez de jacasser, si mon cousin a acheté son personnellement avion médicalisé, c’était pour éviter les commérages, quand il lui arriverait de tomber dans les pommes. Enfin, quand un malaise vagal s’emparerait de sa lucidité.

Malheureusement, il lui est arrivé de tomber dans les pommes, quand il n’était pas sur orbite. Euh, un Français a dit un jour : «Quand on met les cons sur orbite, on n’a pas fini de tourner». Est-ce pour cela que mon cousin a déjà fait 15 fois le tour du monde ?

Je me refuse de le croire. Écoutez, vos médisances ne me feront pas désaimer mon cousin. Je l’aime à mourir, je l’aime à mourir, et je l’aime à mourir !!!!

Issiaka SISSOKO  


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here