CNREX-BTP : Impulser une dynamique dans le secteur du bâtiment et travaux publics

Le Centre national de recherche et d’expérimentation en bâtiment et travaux publics, (CNREX-BTP), a tenu lundi la 20è session de son conseil d’administration sous la présidence de Mme Traoré Seynabou Diop, ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement et en présence du directeur général de la structure, Adama Coulibaly.
Au cours de cette session essentiellement budgétaire, les administrateurs ont examiné le point d’exécution des recommandations de la 19è session, le projet de programme des activités révisées de l’année 2016 et le projet de budget rectifié de l’année 2016.

Le rapport d’activités au 30 septembre 2016, les comptes financiers de la même date (30 septembre 2016) et le compte rendu de la 19è session de la structure ont été aussi examinés et adoptés. Le directeur général du CNREX-BTP, Adama Coulibaly a souligné que cette session permet de tracer les grandes orientations du centre.

Le ministre de l’Équipement, des Transports et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop, a expliqué que cette session s’est tenue dans un contexte particulier, marqué par le démarrage de plusieurs projets structurants. Il s’agit de l’aménagement et du bitumage de la route Bamako-Koulikoro ; celle de Zantiébougou-Kolonddieba, frontière Côte d’Ivoire ; la construction du 2è pont de Kayes et ses voies d’accès ; la construction du pont de Dioila et du bitumage de la route Bénéna-Mandiakuy.

Le centre est attendu sur d’autres chantiers à savoir : la maintenance des infrastructures routières à travers le renforcement des mesures visant à améliorer la qualité des travaux d’entretien routier ; la promotion du centre auprès du grand public et son implication dans les travaux d’envergure nationale ; l’accréditation de certains essais à l’ISO 17025 ainsi que la mise en œuvre du plan stratégique de développement, a-t-elle ajouté. Les infrastructures de qualité demeurent le socle du développement dans les domaines du bâtiment et des travaux publics. Leur réalisation dans les règles de l’art permet de faire des économies substantielles tout en améliorant les conditions d’exploitation, le confort et la quiétude des usagers, a indiqué Mme Seynabou Diop.

Selon elle, le centre doit être à l’avant-garde du contrôle de qualité dans le domaine des études, des constructions et de l’entretien pour les bâtiments et les travaux publics ainsi que toutes les infrastructures routières, aéroportuaires, ferroviaires et fluviales.

Le CNREX-BTP doit répondre aux attentes de l’ensemble des usagers et autres acteurs. Avec la nouvelle direction, a expliqué Mme le ministre, le centre devra impulser une dynamique dans le secteur du BTP.

Mais cela demande une synergie d’actions de l’ensemble du personnel et des partenaires sociaux. La direction a pour mission fondamentale de promouvoir les produits et services du CNREX-BTP pour l’instauration d’un climat social apaisé, favorable au développement du centre. Les nouveaux textes en projet créeront un contexte favorable au contrôle de la qualité des études géotechniques des sols et de matériaux de construction. Ils contribueront à combler le vide afin de créer les conditions favorables à l’atteinte de résultats. Le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement a félicité les administrateurs avant de préciser qu’elle compte sur leur accompagnement dans l’accomplissement des missions dévolues au CNREX-BTP.

A. T.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here