MALICK ALHOUSSEINI à Kidal : Les portes de Kidal sont désormais ouvertes

Dans le cadre de la restauration des services publics de l’électricité et de l’eau potable dans les régions du nord, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, s’est rendu le 2 décembre 2016, à Kidal. L’objectif était d’évaluer la situation, et de projeter des actions d’urgence pour pallier le déficit énergétique et résorber la crise d’eau de Kidal.

Pour la première fois, depuis la visite de Moussa Mara, le 17 mars 2014 et la signature de l’Accord d’Alger, le 20 juin 2015, un membre du gouvernement de la République du Mali, foule le sol de Kidal et décline, sans équivoque, à l’attention de toutes les sensibilités traditionnelles, coutumières, politiques, militaires, le message de son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, président de la République, chef d’Etat du Mali..

Il faut noter que les amis et soutiens du Mali, Barkhane et la Minusma, n’ont ménagé aucun effort. Le représentant du secrétaire général des Nations-Unies au Mali, patron de la Minusma, Mohamed Saleh Annadif et le représentant du commandement de la force Barkhane (COMANFOR), le général Patrick Gournay, n’ont ménagé ni leurs efforts, ni la collaboration de leurs hommes, entre Bamako, Gao et Kidal, pour assurer le succès de cette mission.

Le ministre Malick Alhousseini et sa délégation, d’une quinzaine de cadres de son département et du gouvernorat de Kidal, arrivèrent à l’aéroport de Kidal, à 10 h 20 et furent accueillis par le Gouverneur de Kidal, Koina Ag Ahmadou, Christoph Sevillon, Chef de bureau de la Minusma et le Commandant Freddy Cimic, de la Force Barkhane. Ces deux derniers avaient, au nom de leurs corps respectifs, nous ont-ils expliqué, la responsabilité d’escorter la délégation ministérielle de l’avion à la porte du Camp fortifié de Barkhane, jusqu’à l’entrée de la ville, où attendent les autorités traditionnelles, politiques et administratives de Kidal.

Première étape – le siège de la chefferie traditionnelle.
Le ministre Malick Alhousseini est accueilli par l’Aménokal Mohamed Ag Intallah et une centaine de chefs de fractions, représentant toutes les sensibilités politiques.

Le Chef coutumier de Kidal, après avoir souhaité la bienvenue au ministre, a dit que cette visite est un geste fort de la mise en œuvre de l’Accords d’Alger, qui prévoit des actons de l’Etat pour le développement des infrastructures structurantes et l’accès des populations aux services sociaux de base. « Kidal manque de courant et Kidal manque également d’eau », a dit l’Aménokal. Il a exhorté le ministre à ne ménager aucun effort pour donner du courant et de l’eau aux populations de Kidal.

Dans sa réponse, le ministre Malick Alhousseini a commencé par transmettre les salutations fraternelles du président Ibrahim Boubacar Keita à l’Amenokal de Kidal. Le 8 juillet 2016, le président IBK a mis en mission chaque ministre, pour entreprendre des activités dans le nord du Mali. « Mes services techniques ont entrepris des missions d’évaluation des installations d’eau et d’électricité. Il est apparu que les réseaux de distribution et de desserte ont été très fortement endommagés. Il ressort de cette évaluation un besoin urgent de financement de 5 milliards pour rendre opérants les systèmes d’eau et d’électricité. Les services publics de l’électricité et de l’eau vont financer les travaux », a précisé le ministre Maïga.

Sous la surveillance d’un impressionnant dispositif de sécurité, assuré notamment par le contingent tchadien de la Minusma et les forces Barkhane, le Ministre Malick Alhousseini et sa suite se sont rendus au siège de la CMA. Il est accueilli par le président de la Coordination, Bilal Ag Asheriff, entouré pour la circonstance d’Alghabass Ag Intalla, Hassane AG Fagafa, Attaher Ag Sidalamine et d’autres leaders des groupes armés du Nord.
Après les mots de bienvenu, le ministre Malick Alhousseini dira qu’il est dans les régions du nord, aujourd’hui à Kidal, en mission du président Ibrahim Boubacar Keita, pour la réhabilitation et l’amélioration du service de l’électricité et de l’eau potable. Les évaluations ont été faites, les coûts ont été estimés et l’Etat du Mali prendra toutes les dispositions pour assurer les services publics d’Electricité et d’Eau, comme à Sikasso ou Tomboucctou, entre autres.

Le président Bilil Ag Asheriff a commencé par féliciter le ministre Malick Alhousseini pour cette mission. La CMA, a-t-il dit, est dans l’esprit de l’Accord de paix issu du processus d’Alger. Si cette visite entre en droite ligne des stipulations de cet accord, il faudrait veiller à entreprendre des missions similaires dans les autres régions du nord, notamment à Taoudeni et à Ménaka.

Par ailleurs, poursuivra Bilal Ag Asheriff, la mise en œuvre du volet politique et institutionnel connait une retenue qu’il convient de corriger. « En effet, l’Etat doit veiller à la mise en place diligente des autorités intérimaires de Kidal et dans les autres collectivités de la région ».

Au sortir de cette rencontre, l’honorable Alghabass Ag Intallah a réitéré les félicitations des mouvements de l’Azaouad au ministre Malick Alhousseini, et a espéré que le spectre de la monstruosité qui frappe la région de Kidal, en faisant d’elle, une destination tabou, est enfin levé. "Kidal est une ville du Mali et ne plus être regardée en monstre", déclaré par la suite le grand patriarche de Kidal qui réclame le retour rapide de l'administration dans la ville. Il a salué l'action courageuse du ministre de l'Energie et de l'Eau qui ouvre désormais la voie de Kidal.

Le ministre Malick Alhousseini a également visité un forage réalisé par la Force Barkhane au Groupe scolaire Baye Ag Mahaha (BAM) de Kidal.
La mission, menée véritablement au pas de charge, s’est terminée à 14 h au grand regret de Mohamed Ag Intallah et le président de la CMA, Bilal Ag Asheriff, qui avaient prévu pour leurs hôtes un diner, cette nuit mémorable du 2 décembre 2016. « Ce sera pour très prochainement », a assuré Malick Alhousseini.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Un impressionnant dispositif déployé
Malgré la fermeture de l’aéroport de Gao, malgré les dommages survenus sur les hélicoptères de la Minusma, les efforts conjugués des deux premiers responsables de Barkhane et de Minusma, aboutirent, à l’ouverture de l’aéroport de Gao, le jeudi 1er décembre, à mobiliser, pour la mission du ministère de l’Energie et de l’Eau, un Boeing CH 47 – Chinnok des Forces Armées Néerlandaises de la Minusma et son dispositif d‘escorte, un hélicoptère Panther AS – 565 de la Force Barkhane.

La délégation comprenait des chefs de secteurs de son département, comprenant, outre les membres du cabinet, le directeur national de l’hydraulique, la directrice nationale de l’Energie, le PDG de la Somagep, le DG de la Somapep, le DG d’EDM sa, est arrivé à Gao le 26 novembre, en vue d’une mission à Kidal, à partir du 28 nov. Il faut noter que le Gouverneur de Kidal réside dans la cité des Askia et que la journée du 27 novembre a été consacrée à la préparation de la mission.

Ce programme de la mission allait connaitre un changement en raison de l’attaque kamikaze, la nuit du 27 novembre, sur les installations de la Minusma, les bureaux de Movcom, une partie de l’aéroport de Gao, endommageant des aéronefs, et provoquant la fermeture de l’aéroport.
CC/MEE
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Source: La lettre du Mali

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here