Séance plénière à l’Assemblée Nationale

Dans le cadre de la session budgétaire en cours, les députés étaient réunis en plénière le mardi 6 décembre 2016 pour débattre des questions d’actualités et adopter des projets de textes. Mais, l’ordre du jour préalablement arrêté a dû subir une modification de dernière minute. En effet, il a été amputé de la partie consacrée aux questions d’actualité.

La conférence des présidents a été sensible à la demande du gouvernement de reporter ces questions à une prochaine séance, compte tenu du fait qu’au moment où la session se déroulait, le premier ministre et le ministre de la sécurité se trouvaient tous les deux en mission. Or les sujets que les députés voulaient aborder, à savoir la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation et l’insécurité exigent la présence dans le pays du chef du gouvernement et les réponses du ministre en charge de la sécurité. Néanmoins, la séance plénière s’est tenue autour de quatre projets de loi soumis à l’examen des députés.

Il s’agit du projet de loi autorisant la ratification de l’accord de service Ijara et de l’accord d’Istisna’a, signés à Djeddah, le 06 Mars 2016, entre le gouvernement de la République du Mali et la Banque Islamique de développement, relatifs à la deuxième phase du projet d’alimentation en eau potable de Bamako à travers Kabala. Le deuxième projet de loi portant ratification de l’ordonnance autorisant la ratification de la convention financière, signée à Rome, le 23 Juin 2016, entre le Gouvernement du Mali et la société CASSA DEPOSITI E PRESTITI SPA pour le financement du programme d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala.

Quant au troisième projet examiné est celui portant ratification de l’ordonnance autorisant la ratification de l’accord signé à Djakarta, le 18 Mai 2016, entre le Mali et la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA), pour le financement du projet d’électrification de quelques villages par énergie hybride. Similaire à ce dernier, le quatrième projet de loi, lui portait sur l’adoption de l’ordonnance autorisant la ratification de la convention de crédit signée à Bamako, le 09 juin 2016, entre le Gouvernement du Mali et l’Agence française de développement (AFD) pour le financement du projet consistant en l’hybridation solaire et l’extension des réseaux dans les localités rurales maliennes. L’ensemble de ces projets qui ont eu le quitus des élus de la Nation ont été présentés par la commission en charge de l’eau, et défendus, coté gouvernement par M. Malik Alphousseyni, ministre de l’énergie et de l’eau.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here