Sommet Afrique-France : Bamako fait l’unanimité

Lors d’une conférence de presse, tenue au siège de l’organisation patronale française, le Medef a exprimé son vœu de voir la Cote d’Ivoire abriter le Sommet Afrique-France, arguant que celle-ci présente  plus d’opportunités d’affaires que le Mali. La question de transfert qui planait est définitivement scellée grâce au leadership de son excellence Ibrahim Boubacar Keita.  Le rendez-vous est donné à Bamako.

Le sommet Afrique-France à Bamako se tiendra du 13 au 14 janvier prochain. A cette rencontre internationale de Bamako, une quarantaine de chefs d’Etats, les principaux responsables onusiens, plusieurs centaines de ministres et près de 3 000 participants sont attendus.  Il est de la volonté du chef de l’Etat français François Hollande et de celui de son homologue malien Ibrahim Boubacar Keita.

En effet, durant ce 27ième sommet Afrique-France, le Medef et ses partenaires entendent lancer diverses initiatives destinées à soutenir l’économie et l’emploi.

« Nous cherchons une approche durable basée sur le long terme, a déclaré le président Pierre Gattaz, qui estime qu’en créant des emplois en Afrique, nous en créons aussi en France. »

Le choix du Mali      

François Hollande a décidé de tenir cette rencontre à Bamako car le Mali demeure un lieu stratégique où la France entend se baser pour lutter contre le terrorisme dans le sahel.  Ce fléau constitue une menace considérable pour les affaires françaises dans l’ensemble des pays de la sous-région. Donc, le choix de Bamako n’est pas fortuit, sans lequel rien de durable ne sera construit ou investi par les partenaires en Afrique de l’Ouest.

Le président français a lancé l’opération « Serval » en janvier 2013, qui a permis de soutenir les troupes maliennes pour repousser une offensive des groupes armés islamistes dans le nord du Mali.

Aujourd’hui, cet accompagnement dans la lutte contre le terrorisme se poursuit dans le Nord du Mali par Barkhane.

Bamako ou Abidjan, c’est la même chose

Cependant, il était question du transfert de sommet vers la Cote d’Ivoire à cause de l’insécurité et de la faiblesse de la croissance économique de notre pays. Mais grâce au leadership du président de la République IBK, cette question n’est plus à l’ordre du jour et le sommet se tiendra à Bamako.

Sur cette question du transfert du sommet vers Abidjan, le premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, est clair. Bamako ou Abidjan, c’est la même chose.  L’essentiel est de voir l’Afrique de l’Ouest en tant que zone abriter le sommet. C’est Bamako qui l’abrite et c’est à côté de la Cote d’Ivoire.

Enfin, le rendez-vous est donné par François Hollande du 13 au 14 janvier 2017 à Bamako. Tous à Bamako donc.

Amara BATHILY

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here