263 millions de F CFA pour éclairer 3000 familles à Ménaka et Gao : La MINUSMA poursuit les projets liés aux dividendes de la paix

La MINUSMA a procédé à la remise de kits solaires à 3000 familles dans les régions de Gao et Ménaka. Ce projet vise à combler le déficit d’éclairage des familles dans les deux régions. Il sera exécuté dans 24 communes des cercles de Gao, de Bourem, de Ménaka et d’Ansongo, et bénéficiera en priorité aux familles avec des enfants scolarisés afin de leur permettre d’étudier la nuit. Ce projet améliorera également le bien-être des familles, renforcera la cohésion sociale mais aussi la sécurité des personnes et de leurs biens.

La remise de ces kits intervient quelques semaines après le lancement des travaux de construction des collecteurs de la ville de Gao pour limiter les dégâts des inondations. A cette occasion, le Chef de Bureau de la Mission onusienne à Gao, Mohamed El-Amine Souef, avait alors annoncé la mise à disposition prochaine de kits solaires au bénéfice des populations de la zone.

Ainsi, depuis le lancement de ce projet, le 29 novembre dernier et jusqu’à ce 9 décembre, des équipes ont sillonné les différentes localités de ces deux régions, pour remettre aux bénéficiaires les kits solaires.

Opération de maintien de paix, la MINUSMA n’est pas un organisme de développement, néanmoins, ce projet, à l’instar de nombreux autres est pourtant conforment à son mandat, Christian Oumet, représentant le Chef du Bureau Régional de la MINUSMA à Gao explique : « Il convient de rappeler que la MINUSMA est une mission de maintien de la paix et non un organisme de développement. La mise en œuvre de ses actions contribuera au dialogue durable pour la paix définitive au Mali et impulsera le dynamisme, la sécurité, la quiétude et le développement dans la région. C’est pourquoi, elles (ces actions) bénéficient du soutien de toute la communauté Internationale, des bailleurs de fonds, pour assurer la stabilité et le relèvement dans la région ».

Si le projet de dotation de 3000 familles en Kits solaires dans les régions de Gao et Ménaka est financé par la MINUSMA, sa mise en œuvre est assurée par deux ONG Nationales qui officient dans la zone : "GARDL" et "Nouveaux Horizons". « Je lance un appel aux élus, aux organisations de la société civile et à toutes les populations des zones d’intervention du projet, pour qu’elles appliquent les critères définis pour l’identification des bénéficiaires afin que les vraies cibles soient atteintes par l’action, » a recommandé M. Amadou Saliou, représentant les ONG exécutantes.

La pertinence de cette action s’explique par le fait qu’une grande partie des familles dans les régions de Gao et Ménaka se trouvent en dehors des réseaux de distribution d’électricité et demeurent sans éclairage la nuit. Ne disposant donc pas de source d’éclairage, beaucoup de ces familles sont vulnérables. Le modèle de kit distribué fonctionne exclusivement à l’énergie solaire, avec un mode d’emploi facile et qui ne nécessite aucune maintenance de la part de son utilisateur. Son concept mobile permet d’éviter les vols des panneaux solaires, avec le souci permanent de protéger l’environnement, à travers notamment, la réduction de l’empreinte carbone par la MINUSMA.

D’une valeur d’environ 263 millions de francs CFA, ce don de la MINUSMA touche directement 3000 familles soit au minimum 12 000 personnes. « Force est de reconnaitre que malgré les avancées significatives enregistrées dans la mise en œuvre du processus de paix, la situation sécuritaire demeure précaire dans l’ensemble des régions du Nord. Cette situation limite l’accès des populations aux services sociaux de base, particulièrement l’éducation pour laquelle les conditions d’étude ne sont pas toutes réunies » a estimé M. Zeidane Ibrahim Touré, sous-préfet d’Haoussa Foulane pour justifier l’utilité du projet.

Gounzoureye, Gabero, Tilemsi, Anchawadji, N’Tillit, Soni Ali ber et Gao. Ansongo, Ouatagouna, Bara, Bourra,Talataye, Tessit et Tin-Hamma. Taboye, Temera,Tarkint, Bamba et Bourem. Menaka, Anderamboukane, Alata, Inekar et Tidermène, sont les 24 communes que ce projet va contribuer à éclairer et ce, pour promouvoir la paix.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here