Interdiction de l’utilisation des feux d’artifice : Les contrevenants s’exposeront a des sanctions

Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile informe, en cette veille des fêtes de fin d’année, l’opinion publique nationale que l’importation, la vente et l’utilisation des feux d’artifice (pétards) sont purement interdites sur toute l’étendue du territoire national. Le message a été lancé, hier, au siège de ce département, par le conseiller technique, Bakoun Kanté, commissaire principal. Il intervenait lors d’une conférence de presse organisée à cet effet. La rencontre avec la presse a aussi enregistré la participation de tous les responsables des organisations de commerçants ou leurs représentants.

Cette mesure d’interdiction, pour le conférencier, vise à prévenir les dangers drastiques et déplorables liés à l’utilisation, de façon générale, de ces « jeux explosifs ». « L’utilisation des pétards trouble l’ordre public en créant une confusion grave, surtout en cette période d’insécurité. Les citoyens peuvent assimiler leurs bruits aux coups de feu et vice versa », a dit le commissaire principal, en rapportant une anecdote. Quelques jours après l’attaque terroriste, le 20 novembre dernier, de l’hôtel Radison Blu, un enfant utilisa un pétard dans les environs. L’événement aurait provoqué une panique presque générale dans le quartier, au point de mobiliser des forces de défense et de sécurité. « Les populations avaient confondu la forte détonation à une attaque terroriste », a déploré le conseiller technique. Avant d’ajouter qu’une telle confusion complique le travail des forces de défense et de sécurité nationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here