Planification familiale au Mali : Le RIPOD sollicite l’implication des leaders religieux

La planification familiale est reconnue depuis longtemps en Afrique subsaharienne comme étant un moyen essentiel pour maintenir la santé et le bien-être des femmes et de leur famille.

Par Le Débat - Il y a 1 minute 0 4
Partager sur Facebook Tweeter sur twitter

La planification familiale est reconnue depuis longtemps en Afrique subsaharienne comme étant un moyen essentiel pour maintenir la santé et le bien-être des femmes et de leur famille. Voilà pourquoi le Réseau Islam Population et Développement (RIPOD) a organisé une journée de plaidoyer sur la planification familiale au Mali, en collaboration avec la Coalition des OSC/PF du Mali, avec le financement de Intra Health. L’objectif visé par les organisateurs est d’amener au moins 200 leaders religieux à promouvoir la planification familiale dans les lieux de culte à travers les prêches.

C’était le mardi 06 décembre 2016 à l’Hôtel Bouna, sous la présidence d’El Hadji Seydi Dramé, président du Réseau Islam Population et Développement (RIPOD). La journée était placée sous le thème : «Implication des leaders religieux dans la promotion de la planification familiale (espacement des naissances) au Mali».

Rappelons que le Réseau Islam Population Développement (RIPOD) est un regroupement de leaders religieux membres de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour le repositionnement de la PF (Coalition OSC/PF Mali) qui œuvrent pour la promotion des questions de santé et de population. Une de ses activités tourne autour de la promotion de la planification familiale avec comme principal objectif l’espacement des naissances dans un environnement familial pour permettre le bien-être de la famille.

Selon le président du Réseau Islam Population et Développe (RIPOD), El Hadji Seydi Drame, «la cinquième Enquête Démographique et de Santé (EDSM V 2012-2013), réalisée au Mali, montre que l’utilisation actuelle des méthodes de contraception moderne est très faible (9,9%) malgré les efforts fournis par le gouvernement et ses partenaires, et le nombre moyen d’enfants par femme est de 6,1». Il a précisé que cette situation est la preuve de l’existence de besoins importants non couverts en matière d’offre de services de planification familiale (26%) en dépit de l’existence de la loi 02-044 relative à la santé de la reproduction, promulguée le 24 juin 2002 qui met en exergue les droits des couples et des individus en matière de santé de la reproduction.

Aux dires du président, «la conséquence directe de cette faible prévalence est l’accroissement rapide de la population du pays (3,6). D’où l’organisation annuelle de campagnes pour renforcer l’offre et la demande des services de PF». Dans le cadre de l’appui à la campagne PF 2016, le RIPOD initie, en collaboration avec son partenaire Intra Health Mali, une série d’activités de plaidoyer à l’endroit des leaders religieux de trois (3) communes du district de Bamako et la commune de Kati. Les objectifs visés par les organisateurs est d’amener au moins 200 leaders religieux à promouvoir la planification familiale dans les lieux de culte à travers les prêches, les Koutouba à Bamako et à Kati, afin d’améliorer la santé des femmes et des enfants ; de renforcer les compétences de 200 leaders religieux musulmans et chrétiens sur la PF et les questions de population à travers la formation et la mise à disposition d’outils de plaidoyer et de communication ; d’amener 75% des leaders religieux à élaborer leur plan d’action de promotion de la PF ; d’amener 30 guides spirituels à parler en faveur de la PF et des questions de population.

Les résultats attendus : deux-cents leaders religieux sont impliqués dans les activités de la promotion de la planification familiale (espacement de naissance) dans le district de Bamako et de Kati ; cent cinquante leaders religieux mettent en œuvre leur plan d’action pour la promotion de la PF ; trente guides spirituels parlent en faveur de la PF et des questions de population.

AMT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here