Préservation des écosystèmes du fleuve Niger: Plusieurs experts venus d’Afrique et d’Europe en conclave à Bamako

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Bamako Gestion Intégrée des Ressources en Eau (BAM-GIRE), Wetlands International Mali a organisé du 7 au 10 décembre 2016, à l’hôtel Mandé un atelier international sur l’évaluation économique et la cartographie des services ecosystemiques dans le Niger supérieur et le delta intérieur. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu avant-hier sous la présidence du ministère de l’énergie et de l’eau.

Après ses mots de bienvenue, le coordinateur national du wetlands international Mali, Dr. Karounga Keita a situé la tenue de cet atelier international dans le cadre du projet BAM-GIRE. Aussi, il a rappelé les réalisations du projet dont le développement de connaissances, des outils et les actions d’adaptation au changement climatique. De même, il a mis l’accent sur le bien d’un outil avec lequel ils ont eu à travailler précédemment, en occurrence la détermination des débits environnementaux. Par ailleurs, il a remercié l’ambassade des Pays-Bas pour son accompagnement dans la mise en œuvre de ce programme. Enfin, il a réitéré l’engagement de wetlands International Mali a multiplié son élan et à atteindre les objectifs qui sont fixés dans le projet.

Pour le représentant du secrétaire exécutif de l’Autorité du Bassin du Niger(ABN), Robert Dessouassi ces travaux de trois jours vont permettre d’harmoniser les points de vue sur les méthodologies d’évaluations des services ecosystemiques. En ce sens, il dira que le secrétaire exécutif se réjouit et s’engage à collaborer pleinement pour l’élaboration de ce processus d’évaluation des services ecosystemiques qui à terme fera des résultats qui serviraient d’aide à la décision pour un développement harmonieux dans le bassin du Niger. Quand au représentant de l’ambassade des Pays-Bas au Mali, Felix Hoogveld, premier secrétaire il a évoqué les aspects socio-économiques, écologiques et les attentes de la coopération néerlandaise sur le besoin de mettre l’accent sur les aspects sociaux sans pour autant occultés les autres aspects afin de mieux agir sur le bassin du Niger.

Ainsi, le représentant du ministre de l’énergie et de l’eau, Navon Cissé, conseiller technique dira que cet atelier offre une opportunité de réunir les scientifiques sur les thématiques de la préservation des ecosystemiques du fleuve Niger en sa partie supérieure. Selon lui, la tenue de cet atelier est une initiative pertinente et opportune qui permettra à la Guinée et au Mali d’opter pour des politiques qui soutiennent durablement les services ecosystemiques du Niger supérieur et du delta intérieur. Pour conclure, il a remercié l’ambassade du royaume des Pays-Bas pour son engagement constant auprès du Mali, aussi il a encouragé wetlands dans la mise en œuvre efficace du projet du projet BAM-GIRE.

Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here