Rapport de l’UE sur l’élection gabonaise: le pouvoir temporise, Jean Ping exulte

Rapport de l’UE sur l’élection gabonaise: le pouvoir temporise, Jean Ping exulte


Au Gabon, trois mois après la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba, le rapport final des observateurs de l’Union européenne vient confirmer le doute sur cette élection. Présenté officiellement lundi 12 décembre 2016 à Libreville, ce rapport a redonné espoir à Jean Ping, qui n’a jamais accepté sa défaite. A Libreville, le pouvoir temporise.

Le rapport de l’UE contient 65 pages mais quelques petites phrases sur les résultats du Haut-Ogooué, fief d’Ali Bongo, ne passent pas inaperçues. « Dans le Haut-Ogooué, la mission a relevé un processus de consolidation particulièrement opaque et des anomalies au niveau des commissions électorales », a expliqué Mariya Gabriel, chef de la délégation de l’UE.

« Il est bien connu que le taux de participation, tel que publié par le ministère de l’Intérieur, y était de 99,93 % avec 95,47 % des suffrages pour le président sortant. En revanche, le taux de participation, au niveau national, sans le Haut-Ogooué, s’élevait à 54,24 %, a-t-elle poursuivi. Il est à noter que les résultats de cette province ont inversé la tendance constatée par la mission, sur la base des résultats annoncés par le gouvernement des huit autres provinces du pays. Ces anomalies mettent en question l’intégrité du processus de consolidation et le résultat final de l’élection. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here