Célébration du Maouloud 2016 par l’association ‘’Nourou-dine Islamia’’ à Faladiè : El Hadji Bandjougou Doumbia réconcilie Ras Bath et le gouverneur Aminata Kane

Les fidèles musulmans ont célébré, dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 décembre dernier, la date anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (P.S.L). Mettant à profit l’occasion, le jeune prêcheur El Hadji Bandjougou Doumbia, leader de l’Association ‘’Nourou-dine Islamia’’ a définitivement fait la paix avec l’animateur radio, Youssouf Bathily dit Ras Bath. Mais aussi, il a réconcilié ce dernier avec le gouverneur du District de Bamako, Aminata Kane. Convaincu par les prêches de El Hadji Bandjougou Doumbia, un féticheur du nom de Founè Amadou Camara a, quant à lui, renoncé à ses fétiches pour se convertir à l’Islam.

ras-bath-youssouf-mohamed-bathil-chroniqueur-journaliste
Dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 décembre, c’est sur un espace public situé non loin du monument la ‘’Tour de l’Afrique’’ à Faladiè, en commune VI du District de Bamako, que les adeptes de l’Association ‘’Nourou-dine Islamia’’ ont célébré la date anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (P.S.L) avec leur leader, El Hadji Bandjougou Doumbia.

Pour la circonstance, les fidèles musulmans, de tous les âges et de toutes couches sociales confondues, venus de la Commune VI et de divers horizons se sont massivement mobilisés, en bravant le froid, pour commémorer cette grande nuit avec leur leader, El Hadji Bandjougou Doumbia, jusqu’au petit matin.

Mais aussi, plusieurs invités de marque étaient au rendez-vous. Au nombre desquels : le gouverneur du District de Bamako, Aminata Kane, le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, Thierno Amadou Oumar Hass Diallo, le nouveau maire de la Commune VI (d’après les résultats provisoires) Aliou Coulibaly, le procureur de la Commune VI, un des députés élu en Commune VI, le Cheick Harouna Sankaré, non moins maire de Ouenkoro, l’artiste Oumou Sangaré, entre autres.

Faisant preuve d’humilité, le leader de l’Association ‘’Nourou-dine Islamia’’, El Hadji Bandjougou Doumbia, a surpris plus d’un, cette nuit en invitant à la fête l’animateur radio, Youssouf Bathily dit Ras Bath, pour enterrer définitivement la hache de guerre. Faut-il le rappeler, les deux hommes s’étaient verbalement affrontés sur les ondes des radios, avant de faire la paix. Devant Dieu et les hommes, ils se sont mutuellement pardonnés cette nuit de Maouloud.

Par la même occasion, le jeune prêcheur a invité tous les Maliens à se réconcilier en leur emboitant le pas.

Selon lui, la perfection ne sied qu’à Dieu et à son prophète Mohamed (P.S.L).

« Nous pouvons tous tomber dans l’erreur à un moment ou l’autre, nul n’est parfait. Mais que Dieu nous donne le courage et la force de corriger nos erreurs et de pardonner à nos prochains » a déclaré humblement, le leader de l’Association ‘’Nourou-dine Islamia’’ El Hadji Bandjougou Doumbia. Qui, par la même occasion a réconcilié le gouverneur du District de Bamako, Aminata Kane avec l’animateur radio, Ras Bath, qui avait violemment critiqué cette dernière dans ses émissions suite à l’opération de déguerpissement.

Pour symboliser leur réconciliation, le gouverneur Aminata Kane a été invité à remettre un exemplaire du Coran à l’animateur radio Ras Bath.

Une initiative qui a été très bien appréciée par les fidèles musulmans présents sur les lieux.

Le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, Oumar Amadou Thierno Hass Diallo, a pour sa part invité les prêcheurs à avoir le courage de dire la vérité aux gouvernants et au peuple. Mais aussi, de prêcher la tolérance religieuse.

« Que votre voisin soit musulman, chrétien, animiste ou libre penseur, il mérite respect et considération. C’est ça le Mali et c’est de cela que nous avons besoin aujourd’hui au Mali », a martelé le ministre Diallo.

Le second fait marquant de la nuit a été la conversion d’un féticheur du nom de Founè Amadou Camara qui a fait irruption parmi la foule pour venir demander la parole à la tribune. En larme, après s’être fait retirer sa boucle d’oreille en or, le trentenaire, habitant de Banankabougou, a publiquement renoncé à ses fétiches pour se convertir à l’Islam.

« Un minibus ne peut pas contenir mes fétiches. Elles sont tellement nombreuses. Chacune d’elle peut ôter la vie à un homme, mais je n’ai jamais tué. Je les ai pris pour mes besoins personnels. Aujourd’hui, je viens devant vous pour renoncer à elles. Et cela ne se fait pas à cause de votre grand boubou ou de votre argent, mais pour vos propos véridiques…. », s’est il repenti.

Abasourdi par l’acte, le prêcheur Bandjougou Doumbia a remis un exemplaire du coran au repenti Founè Amadou Camara, en faisant beaucoup de prières pour lui et sa famille. Mieux, il a invité les fidèles musulmans à lui témoigner leur solidarité matériellement sans que ce dernier n’en fasse la demande.

A la clôture, le chef de l’Association ‘’Nourou-dine Islamia ’’ a fait des prières pour le retour de la paix au Mali et le bien-être des populations.

Lassina NIANGALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here