Harcèlement dans l’anneau Sotrama : Les chauffeurs du STUL menacent de rendre coup pour coup si les autorités ne s’assument pas

Sotrama

L’Anneau Sotrama est  une  infrastructure réalisée à hauteur de  7,4 milliards F CFA pour rendre fluide la circulation urbaine et organiser le transport urbain et inter urbain pour améliorer le déplacement dans le centre-ville de Bamako. Il est donc ouvert à tous les véhicules de transports en commun au Centre de Bamako. Mais, curieusement, les responsables du Comité syndical de la ligne de Lafiabougou l’interdisent aux membres du Syndicat des transports urbains de la ligne de Lafiabougou (STUL). La tension ne cesse de monter et cette situation est une bombe sociale. Jusque-là les responsables du STUL sont parvenus à empêcher leurs chauffeurs à ne pas céder à la provocation et à la violence. Mais, jusqu’à quand ?

«Depuis le lancement des activités de notre syndicat dûment créé le 14 décembre 2015, nos chauffeurs sont systématiquement empêchés d’embarquer les passagers dans l’anneau Sotrama, notamment sur la rue 552 et la rue Baba Diarra par les militants du Comité syndical de la ligne de Lafiabougou», explique M. Boubacar Diabaté, secrétaire général du STUL.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here