Règlements de compte : Le ministre Kassoum Denon agace Ségou

Le chef de l’Etat fonde un grand espoir sur l’agriculture. Son ministre en charge de ce secteur, Kassoum Denon, lui, verse dans le règlement de comptes et entend s’éterniser à Ségou.

Kassoum Denon ministre agriculture discours
Dans la Cité des Balanzans, le ministre de l’Agriculture Kassoum Denon fait encore parler de lui. Ces jours-ci, tout comme depuis qu’il a été nommé ministre de l’Agriculture, M. Denon a enfilé ses habits d’homme politique. Son objectif est connu : faire de la région de Ségou son fief politique. Ça sent la revanche sur les anciens adversaires.

Kassoum Denon, en qualité de président directeur général (PDG) de l’Office du Niger, a eu maille à partir avec le parti Sadi à Niono. Pour se faire une nouvelle virginité, M. Denon, ancien cadre de l’Adéma/PASJ et du Mouvement citoyen de la région, se fait à présent le chantre du Rassemblement pour le Mali (RPM, parti au pouvoir).

Toute la semaine dernière, il a remué ciel et terre pour donner vie à la coupe de football dédiée au président de la République à Ségou. Une façon pour lui de démontrer à la ville et au monde qu’il est bel et bien militant engagé du parti présidentiel.

Jadis directeur général de l’Office riz au regard de son appartenance à l’ex-parti au pouvoir l’Adéma, Kassoum Denon avait tout fait dans la ville de Ségou pour écarter les adversaires de cette formation politique. Et pour conserver les mêmes avantages, il avait parachuté au Mouvement citoyen à l’avènement d’ATT. Le tour était joué puisqu’il avait été bombardé PDG de la très rentable entreprise d’Etat, l’Office du Niger.

A cette époque, il n’était pas bon de se mettre en travers de la route de M. Denon, il n’avait d’autre ambition que la défense d’ATT. Toutefois, il sera chassé de l’Office du Niger. Et depuis, il ruminait sa colère avant de se retrouver aux côtés de l’équipe d’IBK pour battre campagne dans la région de Ségou.

De conseiller d’IBK, il est devenu subitement ministre de l’Agriculture. De quoi aiguiser son appétit et gare à ses adversaires à Ségou. Désormais, Kassoum Denon ne s’en cache plus : il veut régner sur Ségou à tout prix. Au moindre soupçon, il bondit. Ce ne sont pas les travailleurs de l’Office du Niger qui diront le contraire. Dans ce climat délétère, que peut-on atteindre du ministre Kassoum Denon dans la réalisation des nobles ambitions du chef de l’Etat pour le monde agricole ?

Le patent constat est que Denon n’a d’autre souci que l’assouvissement de sa vengeance personnelle. A Ségou, cette attitude agace.

Awa Camara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here