Modibo Cissé : DG de l’ANICT Qui est l’homme et que vaut-il ?

On peut l’admirer pour sa rigueur, ou le détester pour ses méthodes jugées, parfois, militaires. Mais une certitude : depuis la nomination de Modibo Cissé comme Directeur Général (DG) de l’ANICT, la structure vole de succès en succès.

Comme le président Russe, Vladimir Poutine, Modibo Cissé, DG de l’ANICT, parle peu. Très peu. Comme Poutine, il a la démarche alerte. Avec un flegme très british.
Tous deux des bosseurs, l’un comme l’autre sont réputés pour leur rigueur. Surtout, lorsqu’il s’agit d’accomplir leur mission. Mais, à la différence de l’ex-officier du KGB, le DG de l’ANICT, Modibo Cissé, sourit beaucoup. Un sourire qui cache mal son caractère bien trempé. Il ne badine pas avec le travail. Tous ceux qui s’y sont essayés ont fini par faire les frais de leur « imprudence ».
Réputé pour sa discrétion de Sioux, mais aussi pour sa légendaire générosité, Van –comme l’appel les intimes –a fait de l’ANICT, un véritable outil d’investissement des collectivités territoriales. Avec le transfert de fonds. Sans compter le rapprochement de l’Administration de ses administrés.
Avec l’arrivée de Modibo Cissé aux affaires, l’ANICT ne jure que par la réduction de la pauvreté à travers la promotion du développement local conduit par les collectivités territoriales. S’y ajoutent, l’amélioration des performances de l’Administration d’État, l’épanouissement de la citoyenneté locale et l’émergence d’un secteur privé local dynamique. Ce pari, est, en phase d’être gagné avec le transfert vers les collectivités. Déjà, du 1er janvier 2016 au 15 novembre dernier, la somme de 15,548 milliards de francs CFA ont été transférées vers les collectivités territoriales. Et les bénéficiaires ont été payés par le Trésor public.
Tous ceux qui, à l’arrivée de Modibo Cissé, à la tête de l’ANICT, doutaient de la capacité de l’homme à faire décoller l’Agence, en on pour leur frais. Les résultats sont spectaculaires : l’Agence a atteint et dépassé ses objectifs au titre de l’exercice 2016. Autant de facteurs qui contribuent à booster l’investissement des collectivités dans notre pays.
À tout Seigneur, tout honneur
Ancien Vérificateur du Bureau du Vérificateur Général du Mali, Modibo Cissé est un expert en gestion d’entreprise et en Audit des organisations.
Il est détenteur d’un DEA en sciences de Gestion de l’Université Cheikh Anta Diop (Dakar, Sénégal) et d’un DESS en Audit Interne des organisations obtenu en France. Il détient aussi une Maîtrise en Droit des Affaires de l’ENA du Mali, un Diplôme de Second cycle en Management Public de l’École Nationale d’Administration Publique de Québec et un Diplôme de vérification de Performance de la Fondation canadienne de Vérification Intégrée dans le cadre du Programme International d’Aide à l’Amélioration de la Gouvernance et de la Réédition des Comptes, destiné aux Vérificateurs Législatifs (Ottawa, Canada).
Monsieur Cissé est riche d’une expérience de plus de 20 ans dans les secteurs de l’administration, de la gestion et de l’audit. Cette expérience a été acquise dans les cabinets privés d’expertise comptable, au Bureau du Vérificateur général, ainsi que dans les universités et instituts où il dispense des cours d’audit, de gestion et de management.
La rigueur dans le travail, l’esprit d’équipe, l’esprit d’initiatives, la transparence, la recherche permanente de la perfection sont, entre autres, des valeurs auxquelles Modibo Cissé tient fermement. Disponible et attentif, il œuvre toujours à l’éclosion et à la mise en valeur des idées innovantes qui favorisent le développement durable de la société.
Au tant de prouesses qui valent à Modibo Cissé, Dg de l’Agence d’investissement des Collectivités territoriales de mériter sa médaille de Chevalier de l’Ordre Nationale du Mali.
Jean Pierre James

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here