Nigéria : La commission de la CEDEAO au chevet des déplacés de Maiduguri

La guerre contre la secte islamiste Boko Harem a provoqué des déplacements massifs de population dans la région nord du Nigéria. Pour soulager le gouvernement nigérian dans la prise en charge des milliers de déplacés, la commission de la CEDEAO a décidé un appui. Cet appui est constitué d’un don d’un million de dollars américains et de denrée alimentaire d’une valeur de 400 000 dollars.

Ce geste de la CEDEAO est intervenu le dimanche 11 décembre 2016 à Maiduguri, au nord-est du Nigéria. L’événement était présidé par le Président Marcel A. de SOUZA de la commission, accompagné d’une importante délégation. Le Gouverneur de l’Etat de Borno, Kashim Shettima, a réceptionné cette aide de la CEDEAO.

Dans sa déclaration, Marcel De Souza dira que l’aide alimentaire et financière est la contribution de son institution aux personnes déplacées, victimes de groupe islamique Boko Haram.

Il ajouta que ce geste exprime l’importance que la CEDEAO attache aux événements tragiques qui secouent cette partie du Nigéria.

À la fin de sa visite à Maiduguri, le président de la Commission a été impressionné par la poursuite des programmes de développement par le Gouverneur Kashim Shettima, en dépit des énormes problèmes de sécurité auxquels l’Etat de Borno est confronté.

“C’est la première fois que je visite Maiduguri en tant que chef de la CEDEAO et je me rends compte qu’en dépit de la situation sécuritaire actuelle, beaucoup de progrès constructifs ont été accomplis, ce qui est très louable”, a déclaré Marcel A. de Souza.

«Nous avons entendu des rapports sur la façon dont les marchés, les écoles et les infrastructures publiques ont été brûlés et pillés et nous sommes ici pour voir comment vous avez pu relever les défis par étapes, ce qui est tout à fait louable et nous vous félicitons pour les mesures exemplaires», De Souza.

Aussi, le Président de la Commission de la CEDEAO a exprimé sa volonté de travailler avec le gouverneur de l’État de Borno pour venir en aide aux personnes souffrant de malnutrition. “Nous sommes profondément préoccupés par le sort des enfants et des femmes victimes de ce conflit”, at-il dit.

Suite au président de la Commission de la CEDEAO, le directeur général de la NEMA, qui faisait partie de la délégation, a annoncé le don de matériaux de construction, en plus des produits alimentaires, pour la reconstruction des régions de Bama, Ngala et Hawul de l’État.

Quant au gouverneur Shettima, il a exprimé son appréciation personnelle et celle du gouvernement de l’Etat à la CEDEAO pour le soutien financier et humanitaire que son Etat a reçu. “Merci beaucoup pour votre geste envers nos communautés en détresse”, a déclaré le gouverneur.

Seybou KEITA (Source CEDEAO)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here