Sommet Afrique-France : Un guide de Bamako 2016 bien à propos

Le sommet Afrique-France se prépare activement dans la capitale. Les responsables de la Coopération décentralisée de la Mairie du District viennent de présenter le Guide de Bamako 2016. C’était au cours d’une conférence de presse animée par Harouna Barry. L’événement s’est déroulé dans les locaux de la Mairie centrale en présence du directeur de la Coopération décentralisée de la Mairie centrale, Mahamane Touré et de plusieurs journalistes des organes publics et privés. Le Guide de Bamako, a expliqué le conférencier Harouna Barry, est un ouvrage pédagogique, didactique qui s’attache à promouvoir les potentialités économiques, culturelles et touristiques de la ville de Bamako.

Il ambitionne de réactualiser les quatre précédents qui sont : le Guide du Soudan français en 1938 de 72 pages et annexes ; le Guide de Bamako du Soudan français de l’AOF en 1957 de 128 pages ; le Guide de Bamako de la CTAC en 1997 de 73 pages et le Guide de Bamako de Afrikonnex en 2010 de 220 pages. Les tâches de l’exécution du projet sur le Guide de Bamako 2016 par les différents partenaires se feront comme suit : la Mairie du District assure la maîtrise d’ouvrage. Elle sera supervisé par l’Agence de développement régional. La régie publicitaire du guide et sa réalisation seront assurées respectivement par l’Agence de communication Afrikonnex et la Commission et Junior PROD du Cameroun. Les initiateurs du guide ambitionnent de réaliser l’ouvrage sur divers supports.

Il s’agit de l’édition d’un magazine de 160 pages en dix mille exemplaires, de la réalisation d’un spot de 52 minutes à la télévision et d’une version électronique –CD. Il sera mis également sur le site web. Le coût et le mode de financement du Guide 2016 sont estimés à 20 millions de Fcfa sans tenir compte des frais de diffusion en cours de négociation. Il sera entièrement financé par les ressources publicitaires. Le directeur de la Coopération décentralisée, Mahamane Touré a indiqué qu’avec l’élaboration de ce guide, sa structure compte attirer l’attention des investisseurs étrangers sur les potentialités économiques, culturelles et touristiques de la ville de Bamako et du Mali.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here