Tout Touareg n’est pas rebelle, et tout rebelle n’est pas Touareg

D’emblée, je présente mes excuses si je répète des choses déjà dites ou expliquées mille fois, car je m’étais éloigné du débat ces deux derniers mois pour des raisons personnelles. Je voudrais dire deux mots sur le jeune Mahamadou Djeri du Mnla. J’informe ceux qui ne le savent pas que ce jeune est du Mnla dès au début de la création du Mna en octobre 2010 à Tombouctou. Et rassurer tout de suite que je ne fais pas son avocat. Mais il est bon, même en cette période incertaine et obscure pour nous tous, de garder la raison et de continuer à ne pas rajouter du flou dans ce qui l’est déjà.

J’ai connu ce jeune dans ses années d’études au Lycée technique, car il était l’ami de mon jeune frère qui vivait chez moi à Bamako. N’ayant pas eu accès au bac technique, il s’est reversé dans l’enseignement comme beaucoup de jeunes désœuvrés en tant que contractuel. C’est ainsi qu’il a demandé et obtenu d’enseigner à Kidal comme Professeur d’anglais. C’est de là où tout est parti avec ses accointances avec ceux qui deviendraient plus tard ses alliés du Mnla.

C’est un jeune avec lequel j’ai eu à échanger après la prise de Gao et Ansongo en mars passé, lors de mon passage au Mali. Je l’avais écouté des heures au téléphone. Quand il était encore commandant des forces occupées à Gao, j’ai tenté de comprendre ce qu’il avait en tête, mais en VAIN. Il est têtu comme une mule, intelligent il l’est, mais dans le sens du mal, car il est convaincu de ce qu’il fait. Je n’ai pas pu le convaincre à quitter les ennemis de la nation : le Mnla. Leçon de mes entretiens avec lui : il vit la rébellion dans son âme et pense qu’il est sur la bonne voie. J’ai coupé les ponts avec lui car n’ayant pas pu ramener la brebis galeuse dans l’enclos. Il est et demeure l’une des têtes pensantes du Mnla.

Tout ceci pour dire ce qui suit : évitons de confondre une personne à son appartenance ethnique, religieuse ou sociale. Mahamadou Djeri, songhaï de naissance, est rebelle du Mnla, mais il ne saurait engager la communauté songhaï. Il y va de même pour nos parents, amis touaregs qui combattent la rébellion et qui ne sauraient être assimilés au Mahamadou Djeri et autres renégats de la nation. Tout Touareg n’est pas rebelle, et tout rebelle n’est pas Touareg.

Yachim

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here