Procès d’Amadou Haya et co-accusés : Le rendez-vous manqué de Sikasso

Le renvoi du procès d’Amadou Haya Sanogo et co-accusés qui comparaissaient devant la Cour d’assises de Bamako en transport à Sikasso pour « enlèvement et assassinat et complicité d’enlèvement et d’assassinat » constitue le rendez-vous manqué de l’année

Démarrée le 30 novembre dernier dans la salle Lamissa Bengaly de Sikasso, la session supplémentaire de la Cour d’Assises de Bamako en transport à Sikasso devant laquelle comparaissaient le général Amadou Haya Sanogo et ses 16 autres accusés, a pris fin le 8 décembre 2016. Ce jour là, l’audience dont la reprise était prévue à 11 heures, a finalement commencé à 12h 05mns. Le Président Mahamadou Berthé appelle les accusés, un à un, qui viennent à la barre. Contrairement aux autres jours, il n’appelle ni les parties civiles, ni les témoins de l’accusation qui étaient dans la salle. Le président Berthé annonce que la Cour va vider son délibéré sur les exceptions sans le concours des assesseurs. Il rejette l’exception d’irrégularité des citations et de la non-communication des pièces obligatoires du dossier aux accusés  et celle de nullité du procès-verbal de désignation des assesseurs. S’agissant de l’incompétence de la Cour, le Président a déclaré que l’arrêt de renvoi est attributif de compétence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here