Cour d’assises de Sikasso : L’impréparation en cause

Le procès d’Amadou Aya Sanogo et compagnie a été renvoyée à la première session de la Cour d’assises de 2017. Et cela, suite à des exceptions soulevées par les avocats de la défense.

Parmi les exceptions soulevées par les avocat de la défense, il y avait l’incompétence personnelle matérielle de la Cour à juger Amadou Aya Sanogo et compagnie qui sont des militaires et qui doivent être jugés par un tribunal militaire ; la mise en liberté provisoire des accusés ; l’irrégularité  du délai de citation, la détention illégale, l’impréparation du procès ; le tirage au sort des assesseurs ; la non remise aux avocats et des accusés des copies des rapports d’expertise des corps des 21 Bérets rouges. Les avocats ont dénoncé et rejeté cette expertise faite par des Portugais, à travers l’Ambassade des Etats Unis. En plus, du fait qu’ils n’avaient pas reçu ces rapports d’expertise pour préparer la défense de leurs clients, les avocats avaient demandé la présence des experts à l’audience. Ce qui, à leurs yeux, constitue un manquement aux droits de la défense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here