#Burkina : Des djihadistes tuent 12 militaires et se réfugient au #Mali

Le Mali, le Niger et le Burkina Faso sont touchés par des attaques djihadistes récurrentes. Le vendredi 16 décembre dernier, une attaque djihadiste contre un détachement du Groupement des Forces anti-terroristes (GFAT) de l’armée burkinabè dans le village de Nassoumbou, situé au nord du pays près de la frontière malienne a fait 12 morts.

Selon le journal le « Renouveau», les assaillants, après leur forfait, se sont repliés au Mali. Le président Roch Kaboré qui s’est précipité sur le lieu du drame, a promis, selon notre source, une lutte farouche contre le terrorisme. « Le Burkina aura inéluctablement le dernier mot sur le terrorisme », a déclaré le président du Faso.

D’après les informations distillées par la radio nationale du Burkina, c’est aux environs de 5h30 ce vendredi qu’une quarantaine d’individus en véhicules et à motos, ont attaqué un détachement du Groupement des Forces anti-terroristes (GFAT) de l’armée burkinabè, dans le village de Nassoumbou sis dans la commune de Djibo.

Selon les autorités burkinabè, 12 militaires burkinabè ont été tués. Des blessés sont également signalés, de même que des dégâts matériels.


Source : Afrique360

Afrique360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here