Pour la gestion concertée de la mairie de la Commune VI : L’URD, le MPR, l’UMPC, l’ADEMA, l’UDD, l’APM-Maliko et CNID-RPDM se coalisent !

En vue d’officialiser leur volonté de se mettre ensemble pour une gestion concertée des affaires de la Commune VI, sept (7) partis politiques ayant reçu au moins un conseiller à l’issue des élections communales du 20 novembre dernier, ont procédé à la signature d’une plateforme, le vendredi 16 décembre dernier dans la cour du centre ‘’Olympa’’ sise à Banankabougou.

L’objectif de la signature de cette plateforme d’alliance, d’après les initiateurs, est de gérer de façon concertée la mairie de la commune VI du district de Bamako, afin d’assurer un développement harmonieux.

La cérémonie de signature a été présidée par Salia Samaké, président du comité de suivi de la plate-forme en compagnie des élus et de beaucoup d’autres personnalités.

Faut-il le rappeler, la Commune VI a enregistré 34 listes de candidatures lors des élections communales du 20 novembre dernier. A l’issue desquelles, huit(8) listes se sont dégagées du lot avec 45 conseillers. Il s’agit de celles de : l’URD arrivée en première position avec huit(8) conseillers, suivie du RPM et du MPR avec chacune (7) conseillers puis de l’UMPC avec six(6) conseillers, de l’Adema-PASJ avec cinq (5) conseillers, suivie respectivement de l’UDD, d’APM-Maliko et de la liste CNID-RPDM avec quatre (4) conseillers pour chacune d’elle.

Excepté le RPM, les sept partis, ont scellé un accord d’alliance pour une gestion concertée de la mairie de la Commune VI.

Une plateforme qui à travers laquelle, cinq(5) adjoints issus du MPR, de l’URD, de l’Adema-PASJ, de l’UMPC et de l’APM- Maliko ont été désignés pour sièger à la mairie principale de la Commune.

S’agissant de la répartition des délégués entre les centres d’état civil secondaires, l’URD dirigera ceux de Niamakoro, de Sénou et de Magnambougou, l’Adema –PASJ conduira les rênes des centres de Faladiè et de Banankabougou, le MPR de celui de Yirimadio, tandis que le RPDM, siégera au centre d’état civil de Dianeguela Socorodji.

Dans le cadre du respect de ces dispositions, les partis ont convenu également de la mise en place d’un comité qui veillera sur le respect des clauses de l’accord.

Le président du comité de suivi, Salia Samaké, a salué les efforts du maire sortant pour le travail abattu dans l’exercice de son mandat. Avant d’inviter les autres membres du comité et l’ensemble des élus de bien vouloir prendre conseil auprès de l’ancien maire à chaque fois que cela est nécessaire.

S’adressant au nouveau maire, il l’a invité à conduire son équipe avec responsabilité mais aussi avec équité. « Soyez fédérateur de tous les efforts » a-t-il lancé à l’endroit du nouveau Maire, Aliou Coulibaly. Qu’il a rassuré de l’accompagnement de tous les membres du comité de suivi.

« Nous n’avons que cette commune. Nous n’avons pas le droit de la détruire » a conclu M. Salia Samaké.

A noter que le RPM n’a pas voulu faire partie des partis signataires.

Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here