Bras de fer entre le ministre de la Santé et Cissé technologie : Une affaire de sommes colossales

Décidément, Cissé Technologie, l’opérateur économique qualifié de véreux par certains semble avoir du mal à digérer l’arrivée du Dr Marie-Madeleine Togo au département de la santé et de l’hygiène publique.

Un scanner proposé à 1,5 milliards alors que le même scanner peut s’acquérir à un prix largement en deçà. C’est l’œuvre de Cissé Technologie. Comme si ça ne suffisait pas, certains cadres malhonnêtes du ministère de la santé et de l’hygiène publique, qui fréquentent les allées de la DFM du ministère de la santé à la solde de Cissé Technologie s’attaquent au ministre depuis un moment. Mais c’est grâce à sa vigilance une fois de plus que Cissé technologie et associés ne pourront plus continuer à saigner les caisses de l’Etat. Le ministre doit avoir à l’œil ceux qui élaborent les dossiers d’Appels d’Offre parce que depuis plusieurs années tout est fait pour privilégier les produits de Cissé technologie. Or ce ne sont pas des produits de qualité.
Depuis l’arrivée du Dr Marie-Madeleine Togo au département de la santé et de l’hygiène publique, les opérateurs économiques et fournisseurs véreux du domaine de la santé, dont Cissé technologie en est l’un des exemples les plus emblématiques, se trouvent confrontés à deux problèmes à la fois. D’abord, techniquement parlant, elle est compétente (anesthésiste de formation en France), donc c’est un peu difficile de lui proposer du n’importe quoi en ce qui concerne les équipements et matériels médicaux. Ensuite, selon les cadres de la santé, elle est d’une intégrité légendaire, et pas moyen de lui faire miroiter le moindre bakchich ou la moindre surfacturation, sous peine de se faire éjecter immédiatement.

Avec Marie-Madeleine Togo (surnommée dans les milieux de la santé « la dame de fer » pour son intégrité, on peut dire que c’est fini les marchés ultra-surfacturés où certains bénéficiaires tel que Cissé technologie en arrosait copieusement les cadres véreux du secteur de la santé. Selon nos sources proches de la direction des finances et du matériel (DFM) du ministère de la santé et de l’hygiène publique, cet opérateur économique que certains qualifient de magouilleur a gagné des fortunes sur le dos du contribuable malien en se voyant attribuer tous les marchés du domaine de la santé.

Au ministère de la santé et de l’hygiène publique version Dr Marie-Madeleine Togo plus question pour Cissé Technologie et autres fournisseurs véreux ainsi que leurs soutiens d’arracher tous les marchés à grands coups de bakchichs surfacturés. Mécontents par les mesures visant à assainir les finances du département de la santé prises par le ministre, ils tentent de salir sa réputation. Or elle veut simplement empêcher certains opérateurs économiques de truander comme ils le faisaient depuis plusieurs années. Pas de chance donc pour eux d’obérer les finances publiques par des pratiques pas très saines.
Donc, l’acharnement de Cissé Technologie et ceux avec qui il mange se comprend aisément. Cissé Technologie et ses protégés crachent leur haine sur le ministre par « griots interposés ».
Selon un cadre du ministère de la santé et de l’hygiène publique, le ministre n’a de dents contre personne, contre aucun opérateur économique, ou fournisseur mais seulement, elle veut que les choses se passent dans les règles de l’art. C’est-à-dire conformément à la règlementation relative aux procédures d’Appels d’Offres concernant les marchés publics. Une saine compétition et non un monopole de fait alors que la qualité n’y est pas souvent avec des prix souvent excessivement élevés.
Oumar Traoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here