Comité de suivi de l’accord : Le programme Désarmement-Démobilisation et Réinsertion est opérationnel

La mise en œuvre du DDR se fera en deux phases: le cantonnement et la réinsertion. Prévu dans l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger en son huitième chapitre, le DDR avait eu du mal à se réaliser, cela, à cause des difficultés qui surgissaient de tous les côtés. Les autorités maliennes ne ménageant aucun effort pour faire valoir le droit des Maliens à la paix et à la quiétude, gage de tout développement, ont payé le prix de la concession qu’elles ont fait la leur vu les préoccupations du moment.
Après plusieurs reports, finalement les inquiétudes sont dissipées quant à la mise en œuvre et à l’opérationnalisation des DDR. Cela a convenu à toutes les parties dignement représentées au sein des échanges et discussions afin de trouver un compromis à une telle situation qui est une étape importante dans la mise en œuvre de l’Accord de paix.
Ainsi, deux phases permettront de mettre en œuvre ce programme. La première qui est le cantonnement concernant le désarmement et la démobilisation. C’est un processus qui s’étend sur une période de trois mois et sera effectué sur huit sites déjà disponibles. Et chaque site pourra recevoir 750 combattants sur une durée de 45 jours.
Pour la Représentante des PTF : «Le processus des DDR encourage les anciens combattants à devenir des participants actifs au processus de paix en récupérant les armes se trouvant aux mains d’autres combattants. Ils retiendront les combattants de la destruction militaire en les intégrant à la société sur le plan social et économique».
Le volet réinsertion couvrira la phase de l’après cantonnement. Il concernera 10000 Hommes par groupe de 5000 au sein des communautés. Le coût total de ce second volet est de 30.000.000.000 de francs CFA.
Quant au Représentant du Secrétaire Général de l’ONU, le Tchadien Annadif, il dira que « la MINUSMA, avec l’appui de beaucoup de partenaires, a déjà mobilisé 21.000.000 millions de dollars US pour la construction de huit sites de cantonnement qui sont déjà opérationnels et qui n’attendent que des gens pour venir les occuper.
Le chapitre 08 de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale est une priorité parmi tant d’autres. C’est ainsi que le Premier Ministre Modibo Kéïta a rappelé les Maliens sur ce qui peut retarder la mise en œuvre de l’accord. Avant de saluer la tenue de cette table ronde des bailleurs et de tous les acteurs du DDR.
Le PM Modibo Kéïta dira : «Aujourd’hui est un moment important. Je ne dirais pas l’aboutissement de nos rêves quand on sait quel a été le chemin parcouru. Lorsqu’on sait surtout quelle a été la détermination du Chef de l’Etat pour qu’un jour les Maliens puissent goutter le fruit de la paix et de la sécurité». Et d’ajouter que le Mali a été arraché à cette triste situation grâce à la solidarité internationale. D’où, en conclusion, il mettra l’occasion à profit pour remercier vivement la communauté internationale.

Sinaly M DAOU

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here