Conférence sous-régionale sur la conservation et la valorisation des manuscrits en Afrique de l’Ouest

L'association tombouctienne pour la Sauvegarde et la Valorisation des Manuscrits pour la Défense de la Culture Islamique (SAVAMA-DCI) en collaboration avec ses partenaires a organisé les 15 et 16 décembre 2016 au Grand hôtel de Bamako une conférence sous-régionale sur la conservation et la valorisation des manuscrits en Afrique de l'Ouest.

A l'issue de la rencontre, les participants ont adopté une Déclaration dite de Bamako. Ainsi, il ressort de cette déclaration que, les participants ont unanimement salué l'action de l'ONG SAVA qui a permis de sauver la quasi-totalité des collections publiques et privées des manuscrits anciens de Tombouctou et de ses environs, durant la crise dans le nord du Mali. La conférence a constaté que si cette action a fait suite à une conjoncture déplorable, il n’en demeure pas moins qu’en dehors du Mali, cet héritage est en détresse dans plusieurs Etats africains. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, les chercheurs et professionnels expriment leur vive préoccupation face à cet état de fait. Il faut retenir que les manuscrits anciens sont le reflet de ce que les africains ont créé de plus élevé, durant des périodes historiques.

Aujourd’hui, le monde vit une accélération des progrès scientifiques et technologiques, d’où la nécessité d’appeler à la sauvegarde, à la mise en valeur et à la diffusion de documents du passé. Ce patrimoine cognitif constitue une contribution incontournable à la société du savoir, qui s’édifie sur le continent. C’est pourquoi, les participants à la conférence ont déclaré qu’il est du devoir des Etats, des institutions régionales et sous-régionales, ainsi que de tous les africains de participer à la conservation et à la mise en valeur des manuscrits anciens. Et cela avec comme principal objectif de donner des repères utiles aux jeunes générations sur le rôle et la place de l’Afrique dans la Civilisation universelle. A retenir enfin que les participants, venus de plusieurs pays, ont fait différentes recommandations pour la valorisation des manuscrits.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here