Examen des rapports sur ATT et la visite de Mara à Kidal : ATT blanchi, Mara en cause

Examen des rapports sur ATT et la visite de Mara à Kidal :  ATT blanchi, Mara en cause
Moussa Mara, PM à Kidal

Dans la nuit du vendredi au samedi 17 décembre 2016, l’Assemblée nationale du Mali a pris deux Résolutions importantes. La première concernait l’abandon de toutes poursuites judiciaires contre l’ancien président Amadou Toumani Touré pour haute trahison. Elle a été adoptée par l’Assemblée nationale à la majorité des 104 voix pour, 5 voix contre, 6 abstentions, et 2 bulletins nuls ont été enregistrés.  La seconde Résolution faisait allusion à la visite de l’ex premier ministre Moussa Mara à Kidal en mai 2014. Ladite Résolution demande l’ouverture d’une enquête judiciaire sans pour autant cité de noms. Elle a été adoptée tard dans la nuit par 90 voix pour, 3 contres et 9 abstentions.

Le mardi 13 décembre dernier, deux rapports sensibles ont été lus à l’hémicycle. Il s’agissait du rapport de la commission ad-hoc d’examen de la demande de mise en accusation de l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré, et celui de la commission d’enquête sur les évènements survenus à Kidal en mai 2014 lors de la visite de l’ex premier ministre Moussa Mara. Concernant le rapport sur la mise en accusation d’ATT, il était sous scellé. Personne n’avait droit à ce « fameux » rapport qui pourtant avait fuité dans la presse à un moment donné. Ne possédant pas le rapport, les députés étaient donc obligés de prendre note comme des journalistes. Une chose qui a été d’ailleurs décriée par certains députés dont le président du groupe parlementaire Vigilance Républicaine et démocratique (VRD), l’honorable Mody N’Diaye. Après ce remue-ménage, le rapporteur de la commission ad-hoc, l’honorable BréhimaBéridogo, a été autorisé à lire le rapport. En conclusion, on retient que la commission ad hoc n’est pas parvenue à trouver de preuves matérielles contre l’ancien président Amadou Toumani Touré pouvant être qualifiées de faits infractionnels. C’est ainsi que l’Assemblée nationale a décidé de prendre une Résolution dans la nuit du vendredi au samedi 17 décembre 2016 pour l’abandon de toutes poursuites judiciaires contre l’ancien président Amadou Toumani Touré pour haute trahison. A cet effet, elle a été adoptée (bulletin secret) à la majorité des 104 voix pour, 5 voix contres, 6 abstentions, et 2 bulletins nuls ont été enregistrés. Par conséquent, l’ex président ATT en exil à Dakar (Sénégal) est totalement blanchi par les députés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here