Interdiction des pétards et feux d’artifices pour les fêtes de fin d’année: Le ministère de la sécurité hausse le ton

La salle de réunion du ministère de la sécurité et de la protection civile a abrité le 9 décembre dernier une conférence de presse sur l’interdiction des pétards au Mali lors des différentes fetes de fin d’année. Elle était animée par le commissaire principal Bakoun Kanté conseiller technique, représentant du ministre de la sécurité, en présence des représentants des commerçants.
L’objectif de cette conférence était d’informer les hommes de médias sur l’interdiction des pétards et feux d’artifices à l’occasion des fêtes de fin d’année afin que celle-ci peuvent être le relais entre le ministère et la population. Le ministère de la sécurité en collaboration avec les commerçants ont décidé une fois de plus d’interdire l’utilisation des pétards et feux d’artifice au Mali.
La présente conférence s’articulait autour de deux points essentiels. A savoir l’interdiction d’importation des pétards et feux d’artifices et son interdiction. Par rapport à l’importation le ministère de la sécurité et de la protection civile a battu un travail énorme aux cotés des commerçants afin que celle-ci peuvent abandonner l’importation.
Le représentant du ministre, le commissaire principal Bakoun Kanté dira que cette mesure d’interdiction à cause de la sécurité nationale n’est pas nouvelle, dans la mesure où cela existe depuis 5 ans maintenant. Selon lui cette mesure ne fait que renforcer le code de procédure pénale du Mali qui l’interdit dans un de ses articles. Il remercie les commerçants pour leur sens de patriotisme et de civisme par rapport à l’acceptation de ne pas importer les pétards et feux d’artifices. Ce geste montre l’importance que les commerçants accordent aux valeurs fondamentales de notre pays.
M Kanté soulignera que des dispositifs sont en place pour sanctionner les utilisateurs. Pour lui, il est inadmissible d’utiliser les pétards et feux d’artifices dans cette période d’insécurité générale et grandissante. S’agissant des anciens stocks et les pétards traditionnels, le ministère en collaboration avec leur partenaire(les commerçants) dans ce domaine vont tout mettre en œuvre pour qu’on ne les utilise pas.
Pour leur part, les représentants des commerçants M Bamba et Cheick O Sacko, se réjouissent de cette décision du ministère de la sécurité. Selon eux, la sécurité prime sur toutes choses dans un pays particulièrement au Mali en cette période cruciale. Ils restent disponibles à accompagner le ministère dans cette démarche qui ne fera que protéger les personnes et leurs biens.
Par ailleurs, M Kanté demande une bonne collaboration de la population pour le respect strict de cette décision qui ne fera que du bien aux citoyens. Le ministère informe la population que tous les utilisateurs seront sanctionnés et que les gens pourront appeler au numéro vert 80 30 03 pour les dénoncer.
Diam Wagué

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here