Justice et démocratie : Le Mali adhere au reseau Idea

La Cour constitutionnelle du Mali et l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA) ont paraphé, vendredi, une convention de partenariat. Les documents ont été signés par la présente de la Cour Mme Manassa Danioko, et le représentant de l’IDEA, le Prof. Adebayo Olukoshi, directeur du Programme régional Afrique et Asie, bureau de liaison auprès de l’Union africaine. La séance de signature des documents a été couplée à un panel sur « Révisions constitutionnelles et constitutionnalisme ».
IDEA est une organisation intergouvernementale qui comprend 29 Etats membres et un Etat observateur (Japon). Il compte aussi 4 membres associés : institut international de la presse, action mondiale des parlementaires, transparency internationale et institut interaméricain des droits de l’homme. Son objectif est d’aider à améliorer la conception d’institutions et de processus démocratiques clés par le biais d’une connaissance et d’une compréhension meilleure des questions qui conditionnent le progrès démocratique.
«C’est la quête de perfectionnement, de connaissance et de renforcement continu des capacités de ses membres et de son personnel qui a conduit la Cour constitutionnelle du Mali à collaborer avec IDEA, une notoriété dans le monde en matière de promotion de la démocratie durable », déclaré Manassa Danioko, à l’entame de son propos. En signant cette convention, a-t-elle ajouté, la Cour constitutionnelle du Mali devient l’une des rares juridictions constitutionnelles de l’espace francophone partenaire de cette organisation créée en 1995. Pour Manassa Danioko, la présence de IDEA au Mali permettra le renforcement des institutions et le perfectionnement de l’administration électorale.
En outre, IDEA peut mettre à la disposition de la Cour constitutionnelle du Mali les résultats de ses recherches dans les sphères relevant de sa compétence et de son expertise sur des points de droit précis, a ajouté la constitutionaliste. Il s’agir, par exemple, de la présentation systématique, comme documents de référence, à la bibliothèque de la Cour de toutes les publications de IDEA. Y compris les textes comparatifs publiés sur les réformes constitutionnelles à travers le monde.
L’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale peut aussi faciliter la participation au Mali ou à l’étranger des membres de la Cour constitutionnelle aux symposiums, séminaires, ateliers de formation sur des sujets d’intérêts avérés pour elle. Tout comme, il peut assurer, en accord avec la Cour, la vulgarisation à l’échelle mondiale des arrêts de la Cour constitutionnelle par leur publication sur son réseau de communication digital. Il intégrera, par la même occasion, les membres de la Cour à son réseau de praticiens afin de leur permettre de participer à des activités de nature à promouvoir le dialogue sud sud.
En plus de ces domaines cités, ce partenariat offre la possibilité à IDEA d’étendre son champ d’activités aux questions de réformes électorales, à la participation des citoyens dans le processus de la gouvernance, et au rapport entre le développement et la démocratie en Afrique, dira le Prof. Adebayo Olukoshi. « Pour sa part, la Cour pourra inviter IDEA à participer à ses frais à toute activité de son choix, cela en raison des possibilités de celui-ci. Et aussi à autoriser son personnel à répondre favorablement aux invitations de IDEA pour participer aux activités de recherche », a-t-il ajouté.
Cette signature de convention de partenariat est consécutive à une mission effectuée au Mali, du 17 au 19 octobre dernier, par le directeur Adebayo Olukoshi. C’est lors de cette visite exploratoire que les jalons de ce partenariat mutuellement profitable ont été posés.

C. M. TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here