08 juin 2002- 22 mars 2012 : Comment se portait le Mali sous ATT ?

L’arrivée d’Amadou Toumani Touré au pouvoir était non seulement un moyen pour le président sortant Alpha Oumar Konaré de lui renvoyer l’ascenseur mais aussi d’assurer ses arrières. Par ailleurs, c’est le président Chirac qui usa de toutes ses influences, et de ses réseaux, en 2002, pour imposer au peuple malien ATT dont les traits de caractères ont été déterminants dans son choix : personnalité indécise, furtive, irresponsable, complexée, sans parole d’honneur, et aimant le double jeu. C’est dire que la France  voulait un président qu’elle pouvait manipuler à sa guise.

Les traits de caractère d’ATT confirment par ailleurs les propos du président guinéen Alpha Condé, président du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) à savoir que «la France a un gros défaut : elle n’aime pas les intellectuels. Elle préfère des gens comme Bokassa et Mobutu, des gens qu’elle peut manipuler». C’est dire donc qu’ATT était un gouverneur nommé par la France au Mali. Après le refus d’autres pays africains de la phase expérimentale du visa biométrique français, c’est le «gouverneur ATT» qui l’a accepté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here