Gestion consensuelle en commune IV : Sept partis s’accordent sur le principe

Les formations politiques ayant obtenu des élus ont signé vendredi une plateforme pour gérer la commune suivant une clé répartition des responsabilités acceptée à l’exception du RPM.

Le MPR, l’UMPC/UFDP, l’Adéma/PASJ, l’UDD, l’APM/Maliko, le Cnid/RpDM vont accompagner l’Union pour la République et la démocratie (URD) dans la gestion des affaires courantes de la mairie de la Commune VI. Les formations concernées ont matérialisé leur engagement par la signature d’une plateforme le vendredi 16 décembre. Le but est d’assurer une gestion concertée de la mairie pour le développement de la Commune.

Le secrétaire politique de la section VI de l’URD, Me Demba Traoré, a rappelé que pour les communales du 20 novembre, la Commune VI avait 281 510 inscrits, répartis entre 586 bureaux de vote. “Lors des élections communales du 20 novembre 2016, 34 listes étaient en compétition. Selon les résultats proclamés par le gouverneur du district de Bamako à l’issue des élections, 58 821 personnes ont voté, 56 552 suffrages ont été déclarés valables soit un taux de participation de 20,89 %. 8 listes ont obtenu des sièges : URD 8, RPM 7, MPR 7, UMPC/UFDP 6, Adéma/PASJ 5, UDD 4, APM-Maliko 4, Cnid/RpDM 4, soit un total de 45 conseillers. L’URD ayant obtenu plus de conseillers, sa tête de liste devient le maire en application de l’article du code des collectivités. Et elle a émis le désir ardent de travailler avec toutes les formations politiques ayant obtenu des élus sans exclusion aucune”, a-t-il rappelé.

Soucieux du développement harmonieux de la Commune VI, toutes les formations politiques ayant obtenu des élus ont accepté de se donner la main pour gérer et développer la circonscription suivant une clé de répartition des responsabilités, acceptée par tous à l’exception du RPM, a dit le secrétaire politique de l’URD.

“Toutes les démarches entreprises auprès du RPM pour l’amener à adhérer à ce processus sont demeurées sans succès. La main reste tendue. Les partis politiques signataires sont unanimes que notre développement local passe obligatoirement par une gestion concertée collégiale de la mairie”.

Les partis ont convenu de repartir les postes maire à l’URD, 1er adjoint MPR, 2e adjoint URD, 3e adjoint Adéma, 4e UMPC et 5e APM/Maliko.

Bréhima Sogoba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here