La Francophonie: Instrument d’aliénation ou levier de la Françafrique

1 – INTRODUCTION HISTORIQUE:

L’histoire de la Francophonie est intimement liée à la langue française et à l’œuvre de la France en Afrique Occidentale Française(A.O.F), c’est à dire « comment la France a réalisé l’exploration, la conquête et la pacification des territoires de l’A.O.F vers le XIXème siècle » et finalement comment le système colonial a introduit le Français. Le processus s’est déroulé par l’organisation administrative, sociale et économique dans 8 territoires qui étaient placés sous l’autorité d’un Haut Commissaire de la République, un Gouverneur Général. Pour les besoins impératifs d’une colonisation qui ressemblait à une meilleure assimilation, « tous les habitants de l’A.O.F. étaient des citoyens français, et ceux-ci étaient représentés par des députés à l’Assemblée Nationale française ». La France a créé de nombreuses écoles, lycées, centres d’apprentissage et facultés. A travers un système d’enseignement et d’éducation, que certains historiens qualifient de processus d’acculturation qui était en marche par l’usage de la langue française, dont l’impact aurait été significatif dans la transformation de la civilisation africaine en A.O.F. Cette civilisation africaine qui existait déjà, était pourtant caractérisée, par des traditions d’un peuple, une culture, un état intellectuel et moral, de la littérature des arts etc. En guise d’illustration, c’est en Afrique au XIIe siècle durant l’empire manding que la première charte (constitution) régissant l’organisation et le fonctionnement de la société « manden », intitulée « la charte du Kurukan fouga a été adoptée en 1236 ». L’Égypte au nord de l’Afrique était déjà le berceau de l’écriture hiéroglyphe et d’une civilisation, 3000 ans avant Jésus Christ. Donc des repères de civilisations africaines avaient déjà fait leur empreinte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here