Les indiscrétions de Bado

76

Le dimanche dernier, à l’occasion du Mouloud (célébration du baptême du prophète, psl) Laji Burama était parmi les ouailles du Chérif El Madani Ousmane Haïdara, au déplaisir de beaucoup d’entre eux. D’où l’insistance remarquée du leader religieux à vouloir justifier que la présence de Laji n’était nullement politique.

Le vendredi 16 décembre l’Assemblée Nationale a rejeté à la quasi-unanimité la demande de mise en accusation de l’ancien président ATT. Sur les bancs de l’hémicycle, un honorable député confia à son voisin : juger ATT, c’est scier le tronc de l’arbre sur lequel sont perchés tous les acteurs de ce pays, depuis 1991 ! Qui est fou ? Ajouta son voisin.

Au cours de cette même audience du vendredi 16 décembre, après le vote, un député en s’adressant au président de la Haute Cour de Justice lui dit : Doyen, cette fois-ci, mieux que les magistrats à Sikasso, nous vous ôtons un très gros piment de la bouche ! Et un autre de renchérir, je crois que « kôro » va bien dormir ce soir ! Pour toute réponse, le président du HCJ leur lança un sourire et dit : attention, vous allez payer un mouton !

Accord UE – Mali sur la migration : L’un des majeurs acteurs de ce fameux accord au nom de la république du Mali, le ministre Abdoulaye Diop, serait une victime lointaine de la migration. Son père, migrant malien au Congo depuis les années 1960, aurait été expulsé de ce pays en 1978 par les autorités congolaises. C’est dans ce pays qu’est né Abdoulaye DIOP.

La Rédaction


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here