Rapatriement de migrants africains : Alger donne sa version des faits

Rapatriement de migrants africains : Alger donne sa version des faits

Dans la nuit du 11 décembre, sont arrivés à Bamako 275 migrants maliens, dont 266 venus de l’Algérie et 9 de la Guinée-Équatoriale. Ce premier convoi des Maliens expulsés de l’Algérie a enregistré deux morts et un blessé, suite aux mauvais traitements qu’ils ont connus durant la période de rapatriement. Ils ont transité par le Niger avant d’arriver au Mali. Ces rapatriés ont été accueillis à leur arrivée à la direction régionale de la Protection civile à Sogoniko par les services chargés du développement social et des questions migratoires.

L’Association  Malienne des Expulsés (AME) n’a pas tardé à monter au créneau dénonçant l’arbitraire. Elle a défendu que nos compatriotes ont été rapatriés les mains vides, sans avoir eu le temps de mettre de l’ordre dans leurs affaires.  Les biens laissés derrière eux par les expulsés ne seront probablement jamais récupérés, a déploré l’AME tout en regrettant un manque de réaction vigoureuse  des autorités maliennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here