Abdoulaye Diop : les faits d’armes d’un diplomate atypique

Abdoulaye Diop : les faits d’armes d’un diplomate atypique
Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de l'Intégration Africaine

Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de l’Intégration africaine, passe pour un homme sérieux et un «gros» travailleur. Toujours en costume et tiré à quatre épingles comme un présentateur de JT, ce diplomate de rupture, rupture d’avec tout ce qui faisait la fierté des Maliens, multiplie à souhait les pratiques déshonorantes. En voici quelques-unes !

Pendant les négociations d’Alger, il était le chef de file de la délégation malienne, même s’il ne connaissait rien de ce dossier. Dans la précipitation, il s’est rendu à Alger sans rencontrer la classe politique et la société civile, ignorant du coup les réserves formulées par celles-ci. Résultat : plus d’une dizaine de points ne seront pas pris en compte, à cause de la légèreté du ministre Diop. Pis, l’accord conclu est en défaveur du Mali. Comme seul argument, il s’est contenté de dire que la ligne rouge n’avait pas été franchie. Mais elle est où la ligne rouge ? À Ségou, peut-être.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here