Éventualité d’une poursuite judiciaire contre l’ancien premier ministre après les évènements du 17 et du 21 mai à Kidal

Éventualité d’une poursuite judiciaire contre l’ancien premier ministre après les évènements du 17 et du 21 mai à Kidal
Le premier ministre malien, Moussa Mara (en bleu), à son arrivée dans un hélicoptère de la Minusma à l'aéroport de Kidal, dans le nord du Mali, le 17 mai. Crédits photo : FABIEN OFFNER/AFP

L’Assemblée nationale renvoie la balle dans le camp du Gouvernement

La maison du peuple a renvoyé le Gouvernement à ses responsabilités concernant l’éventualité d’une poursuite judiciaire contre l’ancien Premier ministre Moussa Mara après les évènements des 17 et 21 mai 2014 à Kidal. Elle n’a pas suivi la Commission ad hoc qu’elle a mise en place pour faire la lumière sur ces évènements. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here