Intime conviction : Le gouvernement enlisé dans son ballon d’essai sur la migration

Qu’est-ce que le ministre néerlandais des Affaires étrangères, M. Bert Koenders, était réellement venu faire à Bamako ? L’Union européenne avait-elle besoin de faire déplacer un ministre pour une séance de travail avec le gouvernement malien alors qu’elle a une représentation digne de ce nom à Bamako ? Quelle est la nature exacte du document signé par Bert Koenders et Abdoulaye Diop ?

Aujourd’hui, il faut peut-être dans le secret des Dieux pour dire exactement qu’elle était la motivation de cette visite juste pour une séance de travail et ce qui a été réellement signé dans le dos du peuple malien. Officiellement, la visite au Mali de M. Bert Koenders s’inscrivait dans le cadre du «dialogue de Haut niveau sur toutes les questions de coopération, notamment la migration». Des échanges initiés entre le Mali et l’Union européenne depuis le sommet de La Valette (Malte) tenu les 11 et 12 novembre 2015. Mais, c’est surtout la nature du document qui a sanctionné cette rencontre qui a plongé le gouvernement dans une zone de turbulence mettant au grand jour la méfiance que le peuple malien a à son égard. Et cela d’autant plus que les démentis ne rassurent que peu de gens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here