Point de presse – Jeudi 22 décembre 2016

Le 20 décembre, le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSMA, Monsieur Mahamat Saleh Annadif, a pris part à la 30ème réunion de haut niveau des Chefs des Missions onusiennes dans la région de l’Afrique de l’Ouest au siège de la Mission des Nations Unies au Liberia, à Monrovia.
Outre M. Annadif, ont participé à cette réunion les Représentants spéciaux du Secrétaire General et Chefs des Missions des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Mme Aichatou Mindaoudou Souleymane, au Libéria, M. Farid Zarif, et en Afrique de l’Ouest et au Sahel, M. Mohamed Ibn Chambas. L’objectif de cette réunion était d’échanger sur les dynamiques sécuritaires dans les zones de déploiement respectives de ces Missions et dans la région de l’Afrique de l’Ouest dans son ensemble, et de renforcer la coordination aux fins de répondre aux défis communs dans ces zones, telles que les élections, le crime transnational organisé, l’extrémisme violent et le terrorisme, les processus de réformes du secteur de sécurité et constitutionnelles et les transitions démocratiques. Le Chef de la MINUSMA a particulièrement insisté sur la nécessité de renforcer la coopération entre les missions de l’ONU déployées dans la région en matière d’échange d’information aux fins d’assurer une lutte plus efficace contre le terrorisme, qui demeure le premier défi dans la région.
Dans le communiqué final issue de la réunion, les Chefs de Missions ont relevé que les incidents sécuritaires récents au Mali et les pays voisins, y compris dans le nord du Burkina Faso et dans l’ouest du Niger mettent en évidence la nécessité de renforcer la coopération régionale dans le domaine de la sécurité pour répondre aux menaces existante, y compris la mise en place de mesures pour prévenir et conter l’extrémisme violent et pour combattre le trafic illicite de la drogue.
Les participants ont noté que nonobstant le progrès réalisé durant les derniers 18 mois, le processus de paix au Mali est dans une conjoncture critique. Ils ont appelé les parties signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali d’agir de manière résolue, poursuivre le dialogue constructif et démontrer leur engagement au processus de paix avec des actions concrètes aux fins de remplir leurs obligations à l’endroit du peuple malien.
-Aujourd’hui, le 22 décembre, M. Annadif a rencontré le Président de la Commission de la CEDEAO, M. Marcel Alain de Souza accompagné d’une délégation pour une visite de courtoisie.
L’entretien a porté principalement sur le soutien de la CEDEAO au processus de Paix et les efforts respectifs de la MINUSMA en appui à la mise en œuvre de l’Accord de Paix.
Le Représentant Spécial du Secrétaire Général a remercié M. Marcel Alain de Souza au nom de la CEDEAO pour son soutien au côté de la MINUSMA dans la mise en application du processus de paix au Mali.
-Le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire général en charge des questions politiques a pris pari part le 15 décembre àla cérémonie officielle de commémoration de la Journée internationale des droits de l’Homme tenue à l’hôtel El Farouk à Bamako. Cette manifestation a été conjointement organisée par le Ministère de la Justice et des droits de l’homme et la Division des droits de l’homme et de la Protection.
Intitulée ‘’Défendez les droits de quelqu’un aujourd’hui’’, cette campagne du Haut-Commissariat aux droits de l’homme appelle chacun d’entre nous à dénoncer et réagir lorsque les droits de quelqu’un d’autre sont menacés ou violés. Ont pris part à la cérémonie plus d’une centaine de participants, représentants des départements ministériels et des institutions de l’Etat, des organisations de la société civile, les ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques accréditées au Mali ainsi que le représentant du Ministre de la Justice et des droits de l’homme Monsieur Moumouni Guindo, M. Guillaume Ngefa, Directeur de la Division des droits de l’homme et de la protection et le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire général des Nations Unies chargé des Affaires politiques, Monsieur Koen Davidse.
Dans son intervention, le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire général en charge des questions politiques a rappelé l’engagement renouvelé des Nations Unies pour plus de progrès en matière de droits humains à travers la commémoration chaque année de la Journée internationale des droits de l’homme. Dans le contexte du Mali, il a souligné les souffrances insoupçonnées subies par les populations civiles durant la crise avec des hommes des femmes et des enfants privés de leurs droits fondamentaux. « Nous nous devons d’apporter des réponses concrètes à leurs attentes et la MINUSMA continuera son soutien au gouvernement du Mali à travers les mécanismes institutionnels de justice transitionnelle mis en place à cet effet pour que les victimes puissent avoir accès à la vérité, la justice et à la réparation ainsi qu’à toutes les garanties de non-répétition », a-t-il soutenu.
Le Représentant Spécial Adjoint a, par ailleurs, salué l’adoption récente par le Gouvernement malien d’une politique des droits de l’homme assortie d’un plan d’action, preuve de l’instauration d’une nouvelle dynamique nationale en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme dans le pays. Il a enfin indiqué que la MINUSMA continuera à soutenir l’effort global en s’assurant que les droits de l’homme soient également au cœur du processus de paix.
Cette occasion fut également le moment propice de la remise d’attestations à des acteurs engagés dans la défense des droits de l’homme au Mali.
-Le Général de Division Michael Lollesgaard a officiellement transféré son commandement de la Force de la MINUSMA le 16 décembre 2016 à dix (10) heures précises à son adjoint le General de Division Amadou Kane. Cette cérémonie présidée par le Représentant spécial du Secrétaire général, Monsieur Mahamat Saleh Annadif, s’est déroulée sur la base de la MINUSMA de Bamako en présence du Chef d’Etat-major General des FAMAs, le Général de Division Dacko, et de nombreux invités de marque.
Processus de paix
-Une réunion ordinaire de la Commission Technique de Sécurité (CTS) se tient les 21 et 22 Décembre pour discuter surtout du regroupement et du transport des combattants dans le cadre du démarrage des patrouilles mixtes et de la situation des sites de cantonnement.
-Le 16 décembre, la MINUSMA a complété une formation de 2 jours sur l'enregistrement biométrique et la base de données pour le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC).
-Le 17 décembre, une équipe de la Division des droits de l’homme (DDH) la MINUSMA à Gao a organisé une première session de formation pour 60 éléments des FAMAs et de la Plateforme. La DDH, en partenariat avec le MOC, a l’intention de sensibiliser tous les bataillons intégrés aux règles et principes des droits de l'homme et du droit international humanitaire avant leur déploiement.
-Les chiffres à ce jour indiquent que le regroupement des ex-combattants qui a démarré le 10 Décembre à Gao a connu l’enrôlement 200 militaires des FAMAs et 176 combattants de la Plateforme. 36 autres éléments de la Plateforme sont prêts à joindre Gao.
-La Section de la Réforme du Secteur de Sécurité, Désarmement, Démobilisation et Réintégration (RSS-DDR) de la MINUSMA et le Conseil National de la Jeunesse du Mali (CNJ-Mali) ont organisé une campagne d’information des jeunes sur le processus national de RSS-DDR au Mali le 15 décembre au Centre Djoliba, Bamako. Cet évènement, qui a rassemblé plus d’une centaine de représentants des associations de jeunes, des autorités locales et Forces de Défense et de Sécurité Maliennes (FDSM) de Bamako et des régions du Sud (Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou), est le premier d’une campagne nationale. Il vise principalement à informer les participants sur les avancées du processus national de RSS-DDR d’encourager leur engagement.
La campagne permet notamment d’expliquer aux jeunes les avancées dans le processus de cantonnement ; de créer un cadre d’échanges afin de restaurer une confiance mutuelle ; et de développer la collaboration entre les FDSM et la population afin de mieux assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.
- Le 14 décembre, la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA a rencontré la Coordination des Associations et Organisations Féminines (CAFO) de Ménaka. Cette rencontre a permis de discuter du rôle des femmes dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation. Parmi les recommandations formulées au cours de la rencontre, l’organisation d’une campagne de sensibilisation sur la cohésion sociale ; l’autonomisation des femmes et des jeunes à travers des activités génératrices de revenus ; et la construction, la réhabilitation et l’équipement des services sociaux de base.
Stabilisation et Relèvement
À Tombouctou, le 16 décembre, la Police des Nations Unies, UNPOL, a organisé une cérémonie pour la livraison d'une clôture pour la Gendarmerie à Diré, au sud-est de Goundam. Le projet, qui a coûté plus de 11 millions de Francs CFA, a été financé par MINUSMA. Le Préfet de Diré, qui a remercié le MINUSMA pour son soutien continu aux forces de sécurité dans la région, était également présent.
À Kidal, une cérémonie de lancement du projet « Provision et installation de 95 lampadaires solaires pour la ville de Kidal » a eu lieu le 16 décembre. Financé par le Fonds Fiduciaire à travers un don du Danemark, le projet a une valeur globale de 117 millions de Franc CFA et va bénéficier directement à 5 000 personnes, en plus d’en toucher 21 000 autres de manière indirecte. Le projet va générer 105 emplois temporaires et assurera la formation de trois techniciens pour l’entretien et la maintenance des lampadaires.
Soutien électoral
Les 13 et 15 décembre, la Division des Affaires Electorales de la MINUSMA a contribué techniquement et pédagogiquement à la formation d’une vingtaine d’agents, de délégués électoraux, de représentants des partis politiques et autres acteurs électoraux sur « Le rôle des opérations de soutien à la paix (OSP) dans le processus électoral ». Organisé par l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye, l’atelier de formation qui a duré deux semaines, s’est articulé autour de plusieurs modules notamment les systèmes électoraux, la conception de l’assistance électorale, la sécurisation des élections, l’observation électorale, et les crises et violence électorales.
Comme requis par le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, la Division des Affaires Electorales apportera un appui technique et logistique aux autorités administratives locales du 17 décembre 2016 au 05 janvier 2017 dans le cadre de l’installation des nouveaux conseils communaux et des maires élus telle que prévue dans la convocation de la session inaugurale des conseillers communaux.
Justice et Réconciliation
Le 17 décembre, le bureau de la MINUSMA à Gao a organisé un séminaire sur la justice transitionnelle en collaboration avec des organisations de la société civile de Gao. L’objectif était de sensibiliser les leaders traditionnels et la société civile de Ménaka sur leur rôle dans la mise en œuvre des mécanismes de justice transitionnelle et la mise en place de groupes de travail. Quelque 80 personnes ont pris part au séminaire.
Culture et société
La MINUSMA apporte son soutien à la tenue d’une conférence sur le rôle des artistes comédiens dans la résolution des conflits animée par Habib Dembele dit “ Guimba National” le 22 décembre à partir de 9h à l’ancien Centre de Documentation et de Recherche Ahmed Baba de Tombouctou. Un spectacle aura également lieu le même jour avec des artistes locaux à partir de 18h30. Ces activités ont lieu dans le cadre de la première édition de la Foire Agricole et Artisanale de Tombouctou se tenant du 21 au 23 Décembre et organisée par le Réseau de Concertation des Organisations Féminines de la région de Tombouctou.
Sécurisation
Du côté opérationnel, la Force a effectué 443 patrouille, tenu 247 check-points et opéré 59 escortes. Du côté de la police des Nations Unies, UNPOL, elle a effectué au total 375 patrouilles dont 20 escortes.
Incidents et sécurité
Le 17 décembre vers 16h, cinq hommes armés ont tenté d’arrêter deux camions de transport appartenant à un sous-contractant de la MINUSMA près de Zing Zing, au nord-est de Goundam. Un camion est parvenu à s’échapper, le second a été arrêté et pillé.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here