2è convention nationale des Fare Anka Wuli : “Le déficit de confiance érode dramatiquement l’espoir de lendemain meilleur… ” dixit le président Modibo Sidibé.

2è convention nationale des Fare Anka Wuli : “Le déficit de confiance érode dramatiquement l’espoir de lendemain meilleur… ” dixit le président Modibo Sidibé.
Modibo Sidibé

C’est le samedi 17 décembre 2016 que s’est tenue la 2ème convention nationale des FARE ANKA WULI. C’était à la maison des Ainés avec la participation du SEN (Secrétariat Exécutif National), des délégués de l’intérieur et de l’extérieur et des partis amis, à la cérémonie d’ouverture. Quelques semaines après la tenue des élections municipales cette 2ème convention nationale a examiné la problématique de la transparence des élections, scruté la situation du pays,  évalué le parcours du parti et surtout fait le point de la gouvernance actuelle de notre pays, qui est plus que jamais dans l’expectative sans grand espoir, car selon le président ” gouverner c’est créer la confiance… “

Dans son allocution d’ouverture, le président Modibo Sidibé, après les salutations d’usage, a félicité l’engagement militant des élus FARE qui, à l’issue de cette élection communale controversée, sont arrivés à se faire élire dans un environnement où l’argent était au cœur des manœuvres politiques. Alors, le président propose une union sacrée des partis pour trouver des solutions, car face à l’ampleur de la fraude, il est évident qu’une réforme fondamentale de la loi électorale s’impose. Il est fondamental de procéder très rapidement à cette réforme de la loi électorale, gage de stabilité et de sécurité pour notre pays, car il est apparu dans une certaine unanimité que les légèretés de cette loi peuvent porter des préjudices à la stabilité du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here