Abdoulaye Diop, a propos de la migration : «Nous travaillons pour préserver les jeunes au Mali »

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Abdoulaye Diop, a co-animé une conférence de presse avec son collègue des Maliens de l’extérieur, Abdramane Sylla pour donner la vraie information sur la prétendue signature d’un accord de réadmission des migrants maliens vivants en Europe. Le ministre a apporté un cinglant démenti sur cette information.
Le Mali n’a pas signé un accord de réadmission des migrants maliens plutôt un communiqué conjoint avec le ministre des affaires étrangères du Pays-Bas, Bert Koenders, lors de sa visite au Mali le 11 décembre dernier, précise le ministre Diop.
En effet, cette polémique sur la signature d’un tel accord intervient après la publication de supposé accord de réadmission des migrants vivants en Europe par Bert Koenders dans son pays. Les medias internationaux ont largement commenté cette information attribuant au Mali sa signature qui n’a jamais été faite.
Campagne de déstabilisation du Mali
Pire, pour avoir plus d’information sur le sujet, les medias internationaux n’ont approché aucun responsable malien pour vérifier la véracité de l’information. Le ministre de s’interroger. Dans quel dessein ont-ils fait cela ? Pour lui, c’est une campagne de déstabilisation du Mali et il ajoute : « certains ne veulent pas que notre pays se stabilise ».
Suivant ses explications, «chaque fois qu’ils voient que nous avançons un peu, ils essaient de nous créer un problème. Quand cette désinformation a circulé dans les médias et réseaux sociaux, j’ai exigé des Pays-Bas et de l’Union européenne un démenti concernant la signature de cet accord. Toute chose que ces pays partenaires ont accepté, en envoyant une communication verbale de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas qui prouve que le Mali n’a pas signé un accord avec l’Union européenne ».
Oui, un simple communiqué commun
Le chef de la diplomatie malienne de dire que «L’Union européenne est un partenaire du Mali. Le Mali n’entend pas monnayer sa coopération. Il n’entend pas monnayer sa dignité et celle de ses populations pour des besoins mercantiles». Ainsi, balayant d’un revers de main cette fausse accusation contre le gouvernement.
A la suite de la visite de Bert Koenders, un communiqué commun a été signé, qui n’a rien avoir avec un accord. Lequel communiqué envisage de renforcer la coopération entre les deux pays dans les domaines notamment de la création d’emploi, le problème de l’état civil, de la fiabilité des cartes d’identités et des passeports, de la gestion des foncières, de la protection des migrants et le programme d’accompagnement des personnes en situation irrégulière sur la base des standards conclus entre les deux parties.
Pour Abdoulaye Diop, le communiqué commun signé avec le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, Bert Koenders, s’inscrit dans le cadre du dialogue de haut niveau sur les questions migratoires, initié entre le Mali et l’Union européenne depuis le sommet de la Valette en 2015.
Prévenir l’immigration clandestine
Toutefois, AbdouylayeDiop a souligné que l’objectif du Gouvernement c’est de pouvoir prévenir l’immigration clandestine qui est un drame.
«Nous travaillons pour faire en sorte que le Mali préserve les jeunes qui prennent ce chemin dans des conditions effroyables. Si les pays dans lesquels ces clandestins émigrent veulent les renvoyer dans leurs pays d’origine, nous voulons que cela soit fait dans le respect des droits de l’Homme», a estimé M. Diop qui ajoute au jour d’aujourd’hui, le Mali n’a signé aucun accord avec qui que ce soit pour faire refouler nos migrants en situation irrégulière.
Amara BATHILY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here