CNOS-Mali : CAMS, une dernière session pour passer en revue tous les modules

La 5è et dernière session des Cours avancés en management du sport (CAMS) a démarré hier au siège du Comité national olympique et sportif (CNOS) et se poursuivra jusqu’au samedi. Une quinzaine de fédérations participent à la session qui est dirigée par deux Directeurs de cours, Tidiani Niambélé et Oumarou Tamboura et deux Directeurs de programme, Alassane Mariko et Abdel Kader Sangho.
«Au cours de cette session, chaque fédération fera une présentation des études de cas sur les différents modules qui ont été étudiés cette année», a indiqué hier Tidiani Niambélé à l’ouverture de la session. Les modules en question peuvent être rassemblés en six points. Il s’agit, détaillera le Directeur de cours du CNOS, «de la restructuration, de la gestion stratégique, de la gestion des ressources humaines, de la gestion des finances, du marketing et de l’organisation d’un grand événement sportif».
Le coup d’envoi de ces 4è Cours avancés en management du sport avait été donnés en mai et presque toutes les associations sportives du Mali ont bénéficié de ces cours organisés de périodique par le CNOS. Lors de la cérémonie d’ouverture de la première session, Abdel Kader Sangho avait indiqué que les CAMS sont destinés aux fédérations nationales et aux associations sportives et permettent d’assurer à ces organisations sportives une bonne gestion et un développement croissant.
«Les CAMS permettent d’améliorer la gouvernance et la prévisibilité au sein des organisations sportives tout en mettant en avant les valeurs olympiques», avait ajouté le Directeur de programme du CNOS, avant de conclure : «Les CAMS sont d’une grande importance pour les organisations sportives, on peut même dire qu’ils sont indispensables pour assurer un développement croissant des fédérations nationales et des associations sportives et permettre à ces structures de relever les nombreux défis auxquels elles sont confrontées».
Pour la vice-présidente du CNOS, Mme Sangaré, Aminata Keïta, c’est pour répondre aux exigences du sport moderne, que les CAMS sont organisés. «Les outils, instruments et bonnes pratiques mis à disposition, favoriseront le développement des stratégies en vue de l’atteinte des objectifs, de la transparence et de la prévisibilité des actions des structures sportives. Le management du sport est tout simplement un principe de bonne gouvernance et une culture des valeurs olympiques et il est de la responsabilité des membres du Mouvement olympique de rendre crédible la gouvernance de leurs associations», a appuyé Mme Sangaré Aminata Keïta.

S. B. TOUNKARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here