Maouloud 2016 : Le Groupement des Leaders Spirituels du Mali fait le bilan

Le Groupement des Leaders Spirituels du Mali (GLSM), à travers son président Chérif Ousmane Madani Haïdara, a organisé une conférence de presse. C’était ce mardi au domicile de celui-ci à Banconi Dianguinébougou. Il s’agit pour le Groupement d’édifier les journalistes sur toutes les questions concernant le Groupement, son Président, l’organisation du Maouloud, en bref toutes les questions étaient la bienvenue.

Chaque année, depuis 2010, le guide spirituel des Ançars organise une conférence de presse après la fête du Maouloud. Cette année, avec la création du GLSM et en tête le guide des Ançars, ce rendez a été ce du Groupement.

Les journalistes ont fait réagir le président du GLSM sur plusieurs questions. En effet, selon les organisateurs, plus de 150.000 participants ont pris part aux festivités du Maouloud 2016. Les participants étrangers sont estimés à 78.482 issus de 38 pays dont 44.374 hommes et 38.108 femmes. Egalement, y ont pris part 1200 prêcheurs.

Sur la même lignée, le guide spirituel d’Ançar-Dine Chérif Ousmane Madani Haïdara a exprimé sa satisfaction par rapport au Maouloud de cette année puisqu’il s’est passé sans incident.

Outre les questions sur le Maouloud, le président du GLSM a répondu à d’autres questions sur l’actualité.

En effet, Seid Chérif Ousmane Madani Haïdara sur la non poursuite de l’ex Président ATT pour haute trahison de la Nation. Sur ce point, le président de GLSM affirme que ceci est une bonne chose. Car, dit-il, nous voulons la paix dans notre pays. Aussi sur d’autres questions d’actualité, le témoignage du président au procès Amadou Haya Sanogo, soulevé. En réponse, le vice président du Haut Conseil Islamique a fait savoir qu’entre lui et Amadou Haya Sanogo il n’y a eu que le respect. A ses propos, suite au coup d’Etat, plusieurs personnalités de notre pays notamment des hommes politiques étaient derrière les barreaux. Inquiet, les parents de ces détenus ont sollicité le président du GLSM pour plaider la cause de leurs proches auprès d’Amadou Haya Sanogo. Aussitôt sollicité, il passe à l’acte et obtient l’avis favorable de M. Sanogo. Parlant de l’actualité brûlante, le guide Haïdara s’exprime. Il s’agit des rumeurs de signature d’accord de migration par le Mali avec l’Union Européenne. Selon Chérif Ousmane Madani Haïdara, le gouvernement ne doit pas signer cet accord à moins que si des moyens seront mis à la disposition des expulsés pour se développer chez eux. Sinon, dit-il, le gouvernement doit faire machine arrière.

En parallèle, un Français baptisé sous le nom de Tomas Diallo s’est converti à l’islam en ce jour béni du Tout Puissant. A la recherche d’un islam de paix, de stabilité, de cohésion dans le monde, les yeux du nouveau musulman se sont braqués sur le Mali en l’occurrence le président du GLSM également guide des Ançars Chérif Ousmane Madani Haïdara. Pour l’occasion, Tomas Diallo a voulu connaître davantage un éclaircissement sur notre religion, l’islam. M. Youssouf Diallo, membre du GLSM, a été désigné par le président pour apporter ces lumières demandées par le nouvel adhérant. De ce fait, M. Youssouf Diallo a dit entre autres : “L’islam, c’est la paix, le respect de l’autre. L’islam accepte qu’un musulman prenne une chrétienne ou une juive comme épouse.’’ Le coran dit clairement “LAKOUM DÎNE KOUM WA LIYA DÎNE.” Il faut que les gens distinguent entre l’islam et l’arabe. Il y a des arabe violents, par contre, ici nous ne sommes pas violents au Mali. Chacun a sa croyance, l’islam n’oblige personne à s’y intégrer.”

Vive le Maouloud, la naissance de notre Prophète (Paix et Salut sur Lui!).

Yacouba TRAORE

Stagiaire

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here