Motion de censure : Modibo échappe bel

Depuis sa nomination à la primature, le Premier ministre fait face à une fronde interne au sein du parti majoritaire. Profitant de l’actualité brûlante, ces cadres pétris dans l’ombre auraient envenimé la situation jusqu’à pouvoir soutenir une partie de l’opposition au dépôt d’une motion de censure contre le gouvernement du vieil instituteur Premier ministre. D’où la non inscription de certains barons de l’opposition à la liste de la motion.

Les vœux de l’opposition (ou d’une certaine majorité) n’ont pas été exaucés, suite au dépôt de la motion de censure du 16 Décembre de 18 députés de l’opposition (VRD et ADP MALIBA – SADI), malgré la soumission de l’Assemblée nationale au débat et au vote. Le vote ayant donné 112 voix pour le maintien du gouvernement et 33 pour sa destitution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here