Solidarité : Le ministre au chevet des personnes vivants avec le VIH

Le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a remis, mardi, des vivres aux personnes vivant avec le VIH Sida. La cérémonie, qui s’est déroulée dans la cour du Réseau malien des associations de personnes vivant avec le VIH (RMAP+), était placée sous la présidence du secrétaire général du département, Mohamed Attaher Maïga. C’était en présence de la présidente du RMAP+, Mme Djerma Oumou Diarra, et de plusieurs invités.
L’initiative rentre dans le cadre des activités de la troisième semaine du Mois de la lutte contre le Sida dans notre pays. Une semaine coparrainée par le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Ba, et son collègue de la Santé et de l’Hygiène publique, Mme Marie Madeleine Togo. Le thème retenu est « Lever les barrières à l’accès au dépistage et au traitement».
Grâce aux efforts dans le domaine de la lutte contre le VIH Sida, des résultats encourageants ont été enregistrés. Parmi les indicateurs clés, on peut citer, entre autres, le contrôle de la pandémie du Sida, la réduction de la prévalence générale à 1,1%, la confirmation de l’engagement politique des autorités et le retour salué de notre pays, en termes d’éligibilité au nouveau mécanisme de financement du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Ces faits mis ensemble renforcent l’espoir d’une élimination de la pandémie d’ici 2030.
Au Mali, les autorités du pays et leurs partenaires ont compris la nécessité d’un véritable soutien, accompagnement et appui aux personnes qui vivent avec cette maladie, dans un esprit de solidarité, d’entraide. D’où la présente remise de don par le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille en faveur des personnes vivant avec le VIH. Ce geste de solidarité sous la forme de vivres répond favorablement à la satisfaction de besoins nécessaires à l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires. « En effet, a soutenu M. Maiga, la survie des personnes vivant avec le VIH Sida en plus de leur prise en charge médicale dépend aussi et surtout des soutiens, du partage, de la communion tout en luttant contre leur stigmatisation et leur discrimination ». « C’est en cela que nous atteindrons les objectifs de développement durable qui fixe l’élimination de la pandémie d’ici 2030 », a souligné Mohamed Attaher Maïga.
La présidente du RMAP+ a, au nom des bénéficiaires, remercié le ministère en charge de la Promotion de la femme, pour son soutien, l’assistance et l’appui aux personnes vivant avec le VIH Sida. Selon elle, cet élan de solidarité et de générosité en faveur des personnes vivant avec le VIH Sida va contribuer à l’amélioration de leurs conditions nutritionnelles. Mme Djerma Oumou Diarra a indiqué qu’une bonne nutrition est nécessaire à la réussite du traitement.
Cependant, elle a demandé au ministère de les aider à initier des activités génératrices de revenus. Mohamed Attaher Maïga leur a conseillé de proposer leur projet au Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant (FAFE).
De belles prestations de la chorale du RMAP+ ont mis fin à la cérémonie.
M. A. Traoré
MPFEF

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here