Accord Mali-UE : la diaspora malienne monte au créneau

Alors que la polémique continue d’enfler au Mali sur l’accord de réadmission que le pays aurait signé avec l’UE, la diaspora a décidé de passer à la vitesse supérieure. Ce vendredi, plusieurs maliens résidents en France ont pris d’assaut le consulat de Paris pour marquer leurs désaccords et appeler par la même occasion à la démission des principaux responsables diplomatiques du pays.
Les maliens ne semblent pas prêt de pardonner au gouvernement son annonce sur l'accord qu'il aurait signé avec l'UE pour la réadmission des migrants installés en Europe, dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions du sommet de la Valette. Ce vendredi, la polémique qui continue à faire rage au Mali s'est invitée en France avec des membres de la diaspora qui ont pris d'assaut le consulat du pays à Paris, pour exiger, entres autres, « la démission du ministre des affaires étrangères et celui des maliens de l'extérieur, le rappel des agents maliens en Europe pour l'identification des maliens ».

Opérations de réadmission en cours
Cette mobilisation de la diaspora intervient alors que les deux responsables gouvernementaux sont justement attendus dans la capitale française et à Montreuil afin d'expliquer à la diaspora, la position du gouvernement. Après la tension qui a émergé au pays et s'est par la suite étendu en France, le gouvernement a semblé faire marche arrière en démentant la signature d'un quelconque accord avec l'UE dans ce sens. La tension a atteint un tel niveau qu'elle s'est invitée au Parlement avec le dépôt d'une motion de censure contre le gouvernement qui s'est vu interpellé par les députés.

Le démenti et les explications du gouvernement n'ont visiblement pas convaincu les maliens tant de l'intérieur que de l'extérieur surtout que la presse locale fait déjà cas du démarrage des opérations de réadmission en Europe.

Selon le journal malien « Le Sphinx », la police française aurait «envahi le foyer africain et malien en particulier de Diderot en région parisienne dans le 12ème arrondissement au courant de cette semaine ». Le journal rapporte ainsi « l'interpellation d'une quinzaine de ressortissants maliens amenés manu militari vers un centre de détention. Ils seront probablement les premières victimes de l'accord de réadmission ». D'autres opérations seraient également prévues dans les prochains jours selon des sources citées par la presse locale qui font étend de leur extension dans d'autres pays de l'Europe notamment en Allemagne seraient également dans "le couloir de l'expulsion toujours suite au fameux accord de réadmission ".

La diaspora malienne n'entend pas baisser les bras, surtout qu'elle a reçu le soutien de plusieurs associations des diasporas africaines établies en France, ce qui risque de déstabiliser davantage le gouvernement malien mais aussi les autres pays ciblés par l'UE dans sa nouvelle politique migratoire.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here