Chérif Madani Haïdara face à la presse : “Si on devait juger ATT, le Mali n’allait jamais connaître la paix”

Après le Maouloud 2016 (naissance et baptême), Chérif Madani Haïdara était face à la presse le mardi 20 décembre 2016 chez lui pour discuter à bâtons rompus sur les préoccupations des journalistes. Haïdara n’étant pas un haut-parleur (il parle peu), il répondait simplement aux questions des journalistes en Bamanankan.

Dans son introduction, l’érudit a fait une louange à Dieu et à son Prophète Mohamed (PSL) qui ont permis la rencontre. Il a rendu hommage à ses coreligionnaires pour leur solidarité et leur unité. Ensuite, il s’est prêté aux questions. Répondant à une question sur la problématique de l’engagement des leaders religieux dans la politique, Chérif Madani Haïdara dira que les religieux maliens ne font pas de politique. Mais, a-t-il laissé entendre, “ils ne sont pas loin de faire de la politique. Les religieux peuvent faire de la politique. Etant des Maliens, les religieux maliens peuvent avoir des choix. Mais ces choix lors des élections ne doivent pas être publics. Ce qui est sûr, les religieux ne peuvent plus se taire sur la marche du pays”.

Par rapport à la renonciation aux poursuites judiciaires contre l’ancien Président Amadou Toumani Touré, Haïdara dira qu’il n’était pas au courant de cette information. Mais qu’il se réjouit de la décision des députés qui ne peut qu’apporter de la paix et la réconciliation au Mali. ” C’est une bonne nouvelle. Je suis ravi de la décision des députés. Car nous voulons la paix au Mali. ATT ne m’a jamais donné 1 franc. Mais si on devait juger ATT, il n’y aura jamais la paix au Mali. Maintenant qu’il est blanchi, ATT n’a qu’à revenir au pays”, a-t-il dit.

“Je ne suis que le témoin des bienfaits de Sanogo par rapport aux différentes libérations des personnalités arrêtées”

Sur son témoignage au procès d’Amadou Aya Sanogo, Haïdara soulignera qu’il a trop dit sur cette affaire. Il expliquera qu’après l’arrestation de plusieurs ministres et autres personnalités durant le coup d’Etat, il a démarché Amadou Aya Sanogo pour qu’il libère ces gens.

“Et ils ont été libérés. Mais aucun d’eux n’est venu me remercier après leur libération”, a-t-il regretté, avant de révéler qu’il a contribué à la libération de Mala, le fils d’Alpha Oumar Konaré et que ses parents sont venus le remercier. “Je ne suis que le témoin des bienfaits d’Amadou Aya Sanogo par rapport aux différentes libérations des personnalités arrêtées. Et j’ai fait ces différentes interventions auprès d’Aya à cause du Dieu. Je ne peux que témoigner sur ces libérations”, a-t-il souligné.

Sur la lettre d’Iyad Ag Ghali adressée à Mouhamedoun Dicko, Haïdara dira que les membres du Haut conseil islamique n’étaient pas au courant de cette lettre qui a été adressée à la seule personne de Dicko. Et aux dires de Haïdara, Dicko est venu chez lui pour lui présenter ses excuses pour ne l’avoir pas informé de la réception de la lettre.

“L’avion qui transportera les Maliens rapatriés ne retournera pas en Europe “

Se prononçant sur le fameux accord que le Mali a signé avec l’Union Européenne pour le rapatriement des Maliens qui sont en Europe, Haïdara affirmera qu’il serait d’accord pour le rapatriement des Maliens à condition que l’Union Européenne leur crée des conditions idoines de leur réinstallation au Mali. “Sinon, rapatrier les Maliens comme des malpropres n’est pas une bonne chose. Si une autorité malienne signe cet accord de rapatriement des Maliens, elle effacera la signature de cet accord. Et l’avion qui transportera ces Maliens rapatriés ne retournera pas en Europe” a-t-il averti avant de présenter un Français qui s’est converti à l’Islam.

Haïdara président du Mali ?

Haïdara est-il prêt à être président de la République du Mali ? Sa Réponse a été claire : “Je ne demanderai pas à être président. Sinon, si je devenais président de la République, je donnerai tout le budget du Mali à l’Armée malienne pour s’équiper”, a-t-il ironisé avant de remercier le Président IBK d’avoir déclaré le lundi chômé pour permettre aux musulmans de se reposer après le Maouloud.

Haïdara a-t-il un

avion privé ?

Il dira qu’il avait appris qu’un particulier voulait mettre son avion en transport. Et ses partisans voulaient lui acheter cet avion qui, malheureusement, n’était pas en bon état. Ses partisans ont renoncé à cet avion. Et aux dires de Haïdara, ils sont en pourparlers avec un Chinois pour acheter un autre avion.

Participation de l’Etat à l’organisation du Maouloud

Haïdara demandera à renoncer à l’argent de l’Etat qui contribue avec les agents de maintien de l’ordre. “Il arrivera un jour où l’Etat s’impliquera financièrement dans l’organisation du Maouloud”, a-t-il prédit.

Le Maouloud 2016 en chiffres

Selon les organisateurs de la conférence de presse, le budget d’organisation du Maouloud 2016 est de 215 millions de Fcfa. Les participants sont au nombre de 78 482 personnes à l’intérieur du stade du 26 mars (dont 40 374 hommes et 38 108 femmes) et 80 000 personnes aux alentours du Stade. Ces chiffres sont fournis par des drones qui filmaient la foule pour les estimer.

Siaka Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here