Gambie: la Cédéao envisage une intervention si Jammeh ne quitte pas le pouvoir

En visite à Bamako au Mali, le président de la Commission de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) n'exclut pas une intervention armée en Gambie pour installer au pouvoir le vainqueur déclaré de l’élection, Adama Barrow. Après avoir reconnu sa défaite à l'élection du 1er décembre, le président Yahya Jammeh, qui a gouverné le pays pendant 22 ans, avait finalement changé d'avis quelques jours plus tard.

Si pour l'instant la diplomatie prévaut en Gambie, les choses pourraient changer à la fin du mandat du président Yahya Jammeh, le mois prochain. La Cédéao envisage clairement de mener une opération militaire contre le président gambien si ce dernier, battu à la présidentielle gambienne par l’opposant Adama Barrow, ne quitte pas le pouvoir à la fin officielle de son mandat.

« La date limite butoir que nous avons, c’est le 19 janvier, à laquelle le mandat du président Yahya Jammeh finit », insiste Marcel de Souza, président de la Commission de la Cédéao. « S’il ne s’en va pas, nous avons les forces d’attente qui sont déjà mises en alerte. Ces forces d’attente doivent pouvoir intervenir ou faire rétablir la volonté du peuple », prévient l’officiel.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here