Colonel Despouys: au Mali, «le mandat de Barkhane est d’agir avec les pays du G5 Sahel»

82

Cela fait près de quatre ans que l’armée française est présente au Mali. L’opération Serval a commencé début janvier 2013, pour chasser les groupes jihadistes qui occupaient alors les régions du Nord. Puis elle s’est mutée en opération Barkhane, pour continuer le combat contre des occupants devenus terroristes, et qui ne cessent depuis de mener des attaques dans le Nord, mais aussi dans le centre du pays, régulièrement… et jusque dans la capitale Bamako. Quatre ans après le début de l’intervention française, où on est-on de la lutte contre le terrorisme au Mali ? Le colonel Jean-Bruno Despouys est le représentant du commandant de la force Barkhane au Mali. Il est l’Invité Afrique de ce mardi 27 décembre. Il répond à David Baché.

« La menace a été réduite [dans le Nord du Mali], mais elle n’est pas terminée. On a encore des zones sensibles. […] Pour l’instant, le mandat de Barkhane est d’agir avec les pays du G5 Sahel, avec lesquels la coopération régionale fonctionne. La clé du succès est pour nous, de permettre au Mali d’assurer la sécurité sur son territoire. L’effort, en terme de coopération transfrontalière, se fait avec les cinq pays du G5 Sahel ; ce sont les pays, qui, pour l’instant, ont créé une coopération qui fonctionne et qui permet - aux frontières - de limiter les flux logistiques de ces groupes terroristes. »

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here