Les propos va-t’en guerre de Bocary Treta, président du RPM : Bocary Tréta est-il devenu belliciste ?

Quelle mouche a piqué BocaryTréta, le noyau du scandale des engrais frelatés et des 1000 tracteurs pour les paysans achetés dans les conditions douteuses. Dans une sortie médiatique, en fin de semaine, il a tenu un discours va-t-enguerre. « A court d’arguments, les menaces sont la seule alternative. », a-t-on coutume de dire. Le président du principal parti de la majorité au lieu de passer son temps à menacer l’opposition ferait mieux de se préoccuper du bien-être de la population malienne qui souffre le martyr sur plusieurs plans. Selon un analyste de la scène politique, à y voir de près, la réaction du président du RPM, Bocary Tréta, c’est celle d’un homme politique en perte de vitesse et de confiance ayant la peur au ventre qui au lieu d’éteindre le feu il l’active.

Tréta a eu des mots très durs à l’égard de l’opposition. Morceaux choisis : « Le RPM n’accepte plus que son président-fondateur, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, soit offensé et outragé comme ce qui vient de se passer avec cette campagne de méchanceté instaurée pour chercher à briser un homme » ; « c’est une opposition putschiste » ; « notre opposition est déstabilisatrice car elle cherche toujours à déstabiliser le président de la République, clé de voûte des institutions » etc. Cette sortie médiatique du Bureau Politique du RPM met de  l’huile sur le feu.

Bocary Tréta, le griot d’IBK 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here